Écrit derrière le mur, ce livre nous invite à faire l’expérience de la présence libératrice de Dieu dans les endroits les plus inattendus. Voici le dernier chapitre de la traduction par Laurent Baudoin du livre L’autre côté du mur – Un récit chrétien palestinien de lamentation et d’espoir de Munther Isaac, théologien et pasteur.

Munther Isaac

Cet ouvrage passionnant et facile d’accès montre combien les chrétiens palestiniens sont marginalisés et discrédités, non seulement par le pouvoir colonial israélien, mais aussi par la plupart des Églises occidentales, trop sensibles, par peur, ignorance ou paresse intellectuelle, au discours ambiant sur l’appartenance de la Terre Sainte aux seuls juifs. D’où la rareté des références qui leur sont consacrées, y compris dans les médias et les organismes
qui s’intéressent aux chrétiens d’Orient.
Ce livre n’est pas seulement un « cri du cœur » mais la démonstration de la légitimité des aspirations des chrétiens de Palestine, de la réalité de leurs souffrances et du sérieux de leurs contributions à la paix et à la justice dans cette région maltraitée.

Livre-Munther-Isaac-1

Les dix chapitres

Dixième chapitre : Lettres d’espoir et Épilogue

NB : les chiffres entre parenthèses renvoient à des notes non encore traduites

Laurent Baudoin

  1. CLAVIER
    CLAVIER says:

    “Tu es bien trop intelligent pour rester ici,
    malheureusement tu es bien trop stupide (saint ?)
    pour aller ailleurs.”

    “Où que je sois, je vois le sens profond
    d’être là où je suis.”
    (Lettre à sa famille – WLADYSLAW BUKOWINSKI 1904-1974
    Persécuté par le régime soviétique, ce prêtre né en Ukraine,
    par son témoignage et les conversions qu’il suscitait, a
    maintenu la présence vivante du Christ en URSS.)

Laisser un commentaire (il apparaitra ici après modération)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.