Qui sommes-nous ?

La communauté Saint-Merry-Hors-les-Murs

Contact : contact@saintmerry-hors-les-murs.com

Basé durant quarante-cinq ans à l’église Saint-Merry, de sa création en 1975 par le Cardinal Marty à sa dissolution officielle par l’archevêque Aupetit en février 2021, le Centre pastoral Saint-Merry est donc devenu Saint-Merry Hors-les-Murs : car comment dissoudre une communauté bien vivante ? Aucun de ses membres n’ayant disparu dans un bain d’acide, les Saintmerryens travaillent actuellement à un nouveau projet pastoral, dans la lignée de ses intuitions premières et de sa mission originelle toujours bien d’actualité : annoncer l’Évangile au monde d’aujourd’hui, en particulier aux marges de l’Église qui sont en demande de nourriture spirituelle et de bienveillance fraternelle, dans un langage compréhensible et contemporain.

Au sein du diocèse de Paris, le Centre pastoral Saint-Merry incarne depuis près de cinquante ans un lieu « d’expérimentation » pour témoigner de l’Évangile et « inventer des modes nouveaux pour l’Église de demain », selon les mots de la Lettre de mission du Cardinal François Marty. Depuis ses débuts, son approche pastorale a été portée par un esprit de recherche, d’accueil, d’écoute et de solidarité ancré dans les réalités contemporaines, associant prêtres et laïcs unis dans une relation de coresponsabilité au service de l’annonce de l’Évangile.

Les fondamentaux d’origine vont être repensés, reformulés et réinvestis dans le cadre de ce nouveau contexte, par l’assemblée communautaire engagée dans des groupes de travail :

  • Une pastorale d’innovation dans la liturgie et dans une gouvernance fondée sur la coresponsabilité
  • Une pastorale de la rencontre privilégiant l’accueil inconditionnel
  • Une pastorale de terrain basée sur l’engagement dans la solidarité
  • Une pastorale ouverte sur la culture et l’art contemporain
  • Une pastorale de ressourcement ancrée dans une fraternité vivante

Tout est donc de nouveau à inventer, comme une chance de renaissance : car si le grain ne meurt… Le Centre Pastoral reste pour ses membres un lieu privilégié où peut se déployer la vie fraternelle qui puise sa force dans l’amour du Christ. Cet amour, partagé dans la confiance, a vocation à dépasser la communauté pour s’élargir aux dimensions de l’Église, « ouvrir des chemins à l’audace de l’Esprit », et féconder nos engagements au service de l’Église.

Pour l’Église de demain… des modes nouveaux. Les Halles, le plateau Beaubourg… (…) Ce centre de Paris voit surgir et se développer des lieux de recherche et de rencontre, des lieux de commerce et de détente, des lieux de culture et d’expression artistique qui se veulent au service de tous et vont attirer chaque jour, et pour chaque fête, des milliers de personnes. Il est inutile de souligner l’importance de ce qui va se jouer là, dans les années qui viennent. Les églises sont nombreuses dans ce secteur (…). Elles sont les signes visibles de l’Église. Elles accueillent des communautés chrétiennes paroissiales; elles sont le lieu d’une pastorale locale aux formes multiples; elles resteront au service du quartier. Mais elles doivent permettre aussi d’inventer des modes nouveaux pour l’Église de demain. Elles ne doivent pas devenir des musées. Depuis plusieurs années déjà, des chrétiens se préoccupent de proposer un ensemble de services à tous ceux qui vont venir dans ces quartiers rénovés, à tous ceux qui y travaillent ou qui y vivent. Service de prière selon des styles assez divers: possibilité de rencontres, de communications, d’accueil; réflexion et travail sur la foi au contact des nouvelles formes de culture… Des prêtres (…) et des laïcs vont poursuivre ce travail de recherche et prendre les initiatives nécessaires pour réaliser là un vrai service pastoral, original et adapté [sur] l’ensemble de ce secteur pastoral non territorial.

Extraits de la lettre de mission du Cardinal François Marty, 1975

Contact : contact@saintmerry-hors-les-murs.com

Une pastorale d’innovation dans la liturgie et dans une gouvernance fondée sur la coresponsabilité
Une pastorale de la rencontre privilégiant l’accueil inconditionnel
Une pastorale de terrain basée sur l’engagement dans la solidarité
Une pastorale ouverte sur la culture et l’art contemporain