D

Des brebis, pas des moutons !

Attention travaux. Le site du Centre Pastoral Saint-Merry, censuré et saccagé par les autorités diocésaines, renaît de ses cendres. Restons en contact !

CategoriesActualité
  1. JAYEL says:

    Très heureux d’avoir connaissance de ce site.
    Les textes e la dernière célébration sont vrais . Pour moi, ils sonnent justes
    ils font du bien
    Merci

  2. Jacqueline GAUTHIER says:

    Comme quoi la spiritualité et la religion ne font pas toujours bon ménage ! Christianisme et catholicisme aussi? Le pouvoir et l’égo mettent continuellement l’être humain à l’épreuve.

  3. alice Salvan says:

    Je suis scandalisé par la décision de l’évêque de Paris. D’autant que je connais bien des chrétiens “hors-les-murs
    Il y a plus de trente, j’ai participé à des groupes sur Toulouse d’Homosexuels. Formatrice en communication, il leur a semblé que je pouvais leur être utile, même sij’étais différente. J’ai encore gardé quelques contact qui sont devenu des amis. Il y a…plus de trente ans (je ne me souviens pas de la date), le groupe David et Jonathan m’a demandé d’ouvrir un congrès qui se passé en Sologne. J’ai 88 ans et je me souviens encore, d’histoires partagées., de la confiance qui m’étais faite. J’ai découvert beaucoup de souffrances, de joies aussi. Je suis très contente qu’aujourd’hui, l’on découvre enfin, que l’on ne choisit pas sa sexualité pas plus que la couleur de nos yeux. J’espère qu’un jour l’homosexualité ne sera plus un problème. Et que l’Eglise Catholique sortira de ses peurs pour accueillir tout le monde quel que soit son sexe, son histoire..”.il n’y a plus, ni esclave, ni homme libre, il n’y a plus ni homme ni femme vous êtes un, en Jésus–CHRIST”(Galates 3:26-38). cela devrais être ainsi que devrait être nos rencontres.
    Fraternellement

  4. jean de La Selle says:

    on dit traditionellement dans l’histoire de l’eglise que l’esprit saint “travaille” à la marge – sous entendu – de l’institution. ce passage au désert voue invite à vous mettre à son ecoute, ainsi qu’à l’écoute des uns et des autres Bon courage ! Jean de La Selle
    ps: une institution qui aujourd’hui me fait de plus en plus penser au musée Grévin

  5. Kirlian says:

    Trés étonné de voir ce “coup de force” et ce qu’il est advenu de cette chère équipe St Merry…
    Que cela vous donne la force aprés tant d’années de continuer plus fort et plus loin….
    L’Esprit n’a que faire des institutions qui veulent scléroser la Vie et empecher l’Art et les humains de dialoguer et de respirer librement…

  6. paul Renaud PAUL says:

    Bonjour
    Très choqué par la fermeture autoritaire , je voulais vous faire part des mails envoyés au diocèse de Paris restés sans réponse à ce jour :

    De : Renaud PAUL [mailto:paul.francois020@orange.fr]
    Envoyé : jeudi 8 avril 2021 07:25
    À : Communication
    Objet : Exprimer son désaccord profond suite à certains évènements dans le diocèse de Paris
    Importance : Haute
    Message à l’attention de Monseigneur Michel Aupetit
    Bonjour Monseigneur
    Vous étiez mon professeur de français au Collège Sainte-Croix de Neuilly en 1976 et garde un excellent souvenir de votre enseignement. Nous nous étions rencontrés également dans les années 90 lors d’une retraite au Monastère des Bénédictines de Montmartre.
    Paroissien à Vanves aux portes de Paris , je voulais par ce mail vous exprimer mon désaccord profond et le malaise suscité chez de nombreuses personnes autour de moi sur un certain nombre d’évènements survenus dans votre diocèse ces dernières semaines :
    1/ Le scandale du non respect des mesures sanitaires dans à l’église Ste-Eugène-Sainte-Cécile : cette célébration sans masque a choqué à tout niveau et constitue un véritable mépris de de la vie de chacun dans la situation sanitaire que chacun connait, avec un risque de contagion entre participant comme à l’extérieur ; souvenons-nous simplement du rassemblement évangélique en Alsace en février 2020 à l’origine de la flambée épidémique dans cette région. Espérons que des sanctions sévères soient prises rapidement vis-à-vis des responsables
    2/ La fermeture autoritaire du centre pastoral St Merry décidé par l’archevêque de Paris, malgré la volonté de l’équipe existante de vouloir discuter des difficultés enregistrées après le départ de deux prêtres. Comment peut-on en arriver à cela sans même qu’il y ait une concertation après les difficultés rencontrées dans ce lieu. Ce lieu avait été créé par le cardinal Marty, archevêque de Paris en 1975, avec une mission renouvelée en 2016 par le cardinal André Vingt-Trois : Voilà comment il a toujours été défini : il a la vocation d’une Eglise ouverte et de la rencontre avec des chrétiens mais aussi des marginaux, des non croyants, très ouverts sur l’extérieur, avec la création de nombreuses solidarités… Les passants éloignés de la foi trouvent à Saint-Merry un lieu d’échange, de partage et un visage d’une Église qui accueille.
    J’ai dans ma famille en oncle et une tante qui fréquente ce lieu depuis plus de 15 ans vraiment affligés par cette décision incompréhensible; cette décision est également une négation de tout ce qu’écrit le Pape François dans son dernier livre Fratelli Tutti avec cette invitation qu’il nous adresse à tous :« Je forme le vœu qu’en cette époque que nous traversons, en reconnaissant la dignité de chaque personne humaine, nous puissions tous ensemble faire renaître un désir universel d’humanité. Tous ensemble. […] Rêvons en tant qu’une seule et même humanité, comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous, chacun avec la richesse de sa foi ou de ses convictions, chacun avec sa propre voix, tous frères”(Pape François – Fratelli Tutti) .
    Cette décision donne une image de fermeture et d’une Eglise qui refuse de s’ouvrir à l’autre, complètement à l’inverse du message de l’Evangile. On peut espérer que la raison l’emporte et qu’il ne soit pas trop tard pour revenir en arrière.
    3/ l’intervention de Michel Aupetit à france inter cette semaine sur le débat sur la fin de vie organisée sur la fin de vie : donner l’exemple pour répondre sur cette question par l’exemple je cite “d’une mère qui aurait mis fin à la vie de son fils autiste en Belgique” est un pur mensonge, qui montre un vrai mépris vis-à-vis des personnes malades en fin de vie et en grande souffrance. Entendre de tels propos a choqué de nombreuses personnes, quel que soit l’opinion que chacun peut avoir sur cette question douloureuse.
    Ce débat qui a lieu dans notre pays depuis très longtemps méritait mieux que ce type d’argument totalement erroné : une personne commettant un tel crime relèverait d’une sanction pénale grave et serait condamné à une peine de prison d’au moins 10 ou 15 années.
    En vous remerciant pour l’attention que vous pourrez accorder à ces propos et que vous pourrez en faire part à Monseigneur Aupetit, je vous présente, Monseigneur, l’expression de mes sentiments respectueux
    Renaud Paul
    Paroisse de Vanves (92)
    0607253238
    ————————————————————————————————————–
    Courriel de Renaud PAUL : RE: Exprimer son désaccord profond suite à certains évènements dans le diocèse de Paris
    17/04/21 08:38
    Renaud PAUL
    à : Communication Diocèse de Paris
    Message à transmettre au secrétariat de Monseigneur Aupetit
    Bonjour ,
    Je n’ai reçu aucune réponse au mail envoyé le 8 avril dernier et transmis par le service Communication du diocèse. C’est vraiment désolant, et plein de mépris, et confirme cette impression grandissante d’une Eglise qui se ferme, qui se cadenasse à double tour, qui blesse, s’éloignant chaque jour un peu plus de l’enseignement de l’Evangile et du Christ, qui par son enseignement a montré durant toute sa vie sa grande ouverture d’esprit à l’égard des personnes fragiles et marginalisées par la société de son époque (samaritain, publicains, prostituées…).
    Quelle tristesse et un grand merci aux paroissiens de Saint Merry pour la création de leur nouveau site : Saint-Merry-Hors-Les-Murs : une vraie bouffée d’air frais et un vrai appel à la fraternité.
    Comme le disais le Pape François lors d’un congrès international des catéchistes : “Je préfère mille fois une Eglise accidentée, et non une Eglise malade! Une Eglise, un catéchiste qui a le courage de courir le risque de sortir, et non un catéchiste qui étudie, qui sait tout, mais toujours fermé: celui-là est malade”…
    Bien cordialement
    Renaud Paul
    Paroissien Vanves 92

Répondre à JAYEL Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.