D

Dimanche 31 octobre 2021. « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu »

A la veille de la Toussaint, nous pouvons nous demander si tous ces saints sont dans le royaume de Dieu, ou s’ils ont cheminé toute leur vie à la recherche du royaume, ou même s’ils l’ont construit.
Et pour nous, qu’est-ce que le royaume ?
Ici, lien vers le partage à 11h (ID 954 7053 6952 Code 015288)

Entrée en prière 

Rameau/Les Indes galantes: Contredanses

Accueil

Bonjour, nous sommes heureux, visages inconnus et visages connus de nous retrouver ce matin. Oui bienvenue à chacun.

Nous étions 15 à préparer ce partage de la parole lundi. 
Nous avons échangé sur le texte du Deutéronome «  Écoute Israël tu craindras le Seigneur, tu observeras tous ses décrets et commandements… et tu auras longue vie, …tu écouteras, tu veilleras à mettre en pratique ce qui t’apportera bonheur et fécondité dans un pays ruisselant de lait et de miel ».

Nous avons aussi échangé sur le texte de Marc qui reprend le Deutéronome et le complète par « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » et Jésus trouvant les paroles de celui avec qui il parle judicieuses lui disant, « tu n’es pas loin du royaume de Dieu ».
Nous nous sommes interrogés : que signifie pour chacun d’entre nous « aimer le Seigneur », « s’aimer comme soi-même », que signifie pour chacun d’entre nous « le Royaume de Dieu » et  en quoi nos paroles, nos actes sont judicieux pour s’approcher du « Royaume de Dieu ». 

Prenons-le temps de nous poser ces questions, ensemble ce matin, dans l’« espérance », car « Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu », c’est ce que nous dit Jésus ce matin. 
 Et « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom dit Jésus, je suis au milieu de vous ».
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Philippe

📖   Lecture du livre du Deutéronome  (Dt 6, 2-6)  

Moïse disait au peuple : «Tu craindras le Seigneur ton Dieu. Tous les jours de ta vie, toi, ainsi que ton fils et le fils de ton fils, tu observeras tous ses décrets et ses commandements, que je te prescris aujourd’hui, et tu auras longue vie. Israël, tu écouteras, tu veilleras à mettre en pratique ce qui t’apportera bonheur et fécondité, dans un pays ruisselant de lait et de miel, comme te l’a dit le Seigneur, le Dieu de tes pères. Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces paroles que je te donne aujourd’hui resteront dans ton cœur. »

Méditation en musique

In Languedoc and Gascony… : Cancion real francesa in écho

📖   Évangile de Jésus-Christ selon Marc (Mc 12, 28b-34)

En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger. 

Résonance

« Aime ton prochain comme toi-même. »
La 2ème partie de cette phrase est troublante. 

milada-vigerova-GlIxPKROHMs-unsplash
Photo by Milada Vigerova on Unsplash

Comment nous aimons-nous ? Que veut dire « s’aimer soi-même » ?
Ne serait-ce pas de l’orgueil ? Se trouver si bien, si beau, si réussi, être fier de soi à longueur de temps, au risque de lasser les autres. 

S’aimer soi-même, c’est peut-être s’accepter tel qu’on est, avec ses défauts, disons ses faiblesses pour sortir du contexte moralisateur de l’Église d’avant…, ses qualités et ses forces aussi. C’est d’abord bien se connaitre, en profondeur, et comme il est souvent dit dans l’Évangile, « en vérité », sans aucun des artifices que la société et notre entourage posent sur nous. 

« En vérité », comme Dieu – qui nous a fait à son image – nous voit, et nous aime. 
Alors, comment ne pas aimer quelqu’un qui a été créé à l’image de Dieu qui n’est qu’Amour ? 

Cela vaut pour moi-même, et pour mon prochain. Qui qu’il soit, quoi qu’il ait fait, il est lui aussi à l’image de Dieu, il contient quelque chose de Dieu… A l’ACAT, on a pour habitude de prier pour les victimes de mauvais traitement, mais on prie aussi pour les bourreaux, car eux aussi sont des hommes, et donc ont une part de la divinité de Dieu…, et notre devoir de frère est de les amener à convertir leur cœur. 

Les premiers philosophes de notre ère avaient leur slogan « Connais-toi toi-même ». Pour moi, on est sur le même terrain humain. Si je me connais, je sais ce que je peux apporter aux autres, je saurai les toucher et recevoir d’eux en échange. Les vraies relations se construisent sur la vérité.

A la lumière de l’Évangile, ce dicton prend un sens beaucoup plus large : ne pas aimer le prochain, ne pas s’aimer soi-même, ce serait ne pas vouloir connaitre et aimer Dieu, ne pas vouloir atteindre le royaume… 

Élisabeth

Méditation en musique

Ravel – Miroirs, M. 43: II. Oiseaux tristes

PARTAGE

« Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu dit Jésus, et personne n’osait plus l’interroger ». Peut-être parce que… c’est quoi le Royaume de Dieu ?  Les gens ne savaient pas trop ce que Jésus voulait dire : le Royaume de Dieu, est-ce ce après la mort ?
Pour moi, le Royaume de Dieu, c’est la qualité de la relation entre les humains dans le monde d’aujourd’hui, l’attention à l’autre, les décisions prises par les responsables que nous avons élus, la bienveillance entre les personnes, sans exclusion. 

Quand je constate l’évolution du respect de la dignité des êtres humains depuis le début de l’ère chrétienne, les relations tellement modifiées et améliorées entre les gens au cours des siècles, j’ose dire que le Royaume de Dieu s’est extraordinairement construit : le message évangélique a irrigué les réflexions philosophiques et les actions politiques.

Comment chacun de nous ressent-il cette construction aujourd’hui en 2021 ?
Comment je construis, comment construit-on le Royaume de Dieu aujourd’hui ?

Pour que notre partage soit le plus riche possible, soyons attentifs à prendre la parole en notre nom, en disant « je » , et soyons brefs si possible.

Marie-José

 Comment construit-on le Royaume de Dieu aujourd’hui ? 

Photo by Randy Fath on Unsplash
Photo by Randy Fath on Unsplash

Méditation

Louis Armstrong- What a Wonderful World 

Chant : Heureux serons-nous au Royaume 

( A. Cabantous- L. Boldrini/groupe chant de saint Merry)

Heureux serons-nous au royaume 
Heureux sommes nous aujourd’hui
Si un seul mot du Fils de l’Homme
Par nos gestes change la vie(

1/ Le peuple de Dieu est immense
Ceux que la justice a touchés savent le prix de la souffrance
Dans un monde au corps prisonnier

2/  Le peuple de Dieu est immense
Ceux que l’on persécute en vain disent pourtant leur espérance
En un monde au regard humain

3/ Le peuple de Dieu est immense
Tous ceux qui n’osent plus bouger crispés sur leur indifférence
Dans un monde à renouveler

Prière

Dieu qui es l’amour,
Dieu qui me rends fort,
Donne moi d’aimer

Quelles intentions de prière avez-vous le désir de  confier à la communauté ?

krakenimages-Y5bvRlcCx8k-unsplash
Photo by Krakenmimages on Unsplash

Notre Père chanté

Introduction aux Béatitudes

Nous avons réfléchi, médité ensemble sur notre amour de Dieu, le premier des 10 commandements (Deutéronome). Nous avons écouté Jésus accueillant le scribe et ses remarques judicieuses « Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu ». Ces deux approches nous ont conduits à relier ces textes à celui qui est au cœur de la liturgie de la Toussaint, une réponse – sans doute – aux questions qui ont jailli de la préparation de lundi soir et du partage de ce jour. C’est pourquoi nous avons décidé de terminer ce temps de prière par le texte des Béatitudes, un texte qui parle à chacun de nous : le royaume de Dieu est ouvert à ceux qui entendent ces paroles et en font leur ligne de vie.

Hélène

Prière finale : Évangile de Jésus-Christ selon Matthieu (Mt 5, 1-12a)

En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait : 

« Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. 
Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. 
Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. 
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. 
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. 
Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. 
Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. 
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. 
Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! » 

Oh happy day

belinda-fewings-6wAGwpsXHE0-unsplash
Photo by Belinda Fewings on Unsplash

Sur le parvis

Retrouvez ici quelques informations suite aux échanges sur le parvis (virtuel)

https://www.synodeenmorbihan.com/

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.