U

UN PROJET À CONSTRUIRE

Un projet à construire

Nous venons de faire l’objet d’une agression informatique, qui pour une fois n’est pas commanditée par des pirates russes du web, mais par des organismes de l’Église de Paris. Les codes d’accès au site du Centre Pastoral ont été bloqués pour l’équipe communication, et le webmaster du diocèse a immédiatement effacé tous les témoignages de soutien mis en ligne. Premiers autres changements visibles : la mention d’accueil Centre pastoral a été remplacée par Paroisse, l’invitation à la messe de 11h15 supprimée, et des horaires de confessions désormais affichés.

La propriété intellectuelle et les droits de création liés au site ont donc été clairement violés. Du côté de la communauté du Centre Pastoral dissout, nous avons donc immédiatement mis en ligne un nouveau site, saintmerry-hors-les-murs.com, sur lequel figurera la sauvegarde de l’ancien. (Et par ailleurs, chaque auteur qui le souhaite peut donc contacter l’administrateur de la paroisse pour faire retirer ses coordonnées et ses publications « volées » du site usurpé).

Ce qui est en jeu désormais, c’est la capacité de notre communauté à rebondir avec un nouveau projet pastoral, dans la ligne ecclésiologique qui est la nôtre : postconciliaire, proposant de considérer les baptisés comme des personnes majeures dans la foi et capables d’assumer de vraies responsabilités la main dans la main avec les clercs, au service de l’annonce de l’Évangile à toutes et tous, dans et hors de l’Église, et notamment à ses marges, où la demande est forte. Nous souhaitons continuer notre mission de diversification des visages d’Église, (qui ne nous parait en rien périmée après quarante-cinq ans d’existence, l’Évangile ayant lui-même deux mille ans), car nous pensons que la Bonne Nouvelle s’adresse à tout le monde. Merci donc à toutes les personnes qui nous ont communiqué leurs coordonnées ces derniers-jours, en se déclarant disponibles : beaucoup de nouveaux noms ont pu être ajoutés sur notre listing des bonnes volontés communautaires.

Sous l’égide de notre Équipe pastorale élargie aux responsables de pôles, et faisant fonction de Comité de pilotage, plusieurs groupes de travail sont en train de se constituer pour mettre en œuvre concrètement ce nouveau projet pastoral. Les informations à ce sujet viendront bientôt, pour permettre à chacun de s’y inscrire et d’y participer. Parallèlement, et malgré les différentes agressions dont nous faisons l’objet depuis février, l’Équipe pastorale continue à entretenir le contact, (le dialogue ?), avec l’évêché, par l’intermédiaire du vicaire général Benoist de Sinéty, et a choisi de ne pas répondre aux diverses accusations diffamatoires sur notre « méchanceté » envers les prêtres. Heureusement qu’ils étaient nombreux, les amis prêtres du Centre Pastoral, à avoir choisi de participer à la dernière célébration dominicale à Saint-Merry. Nous comptons aussi sur eux pour continuer à partager notre réflexion de fond sur la coresponsabilité prêtres-laïcs dans l’Église d’aujourd’hui et de demain, encore à construire ensemble.

C’est donc le challenge qui est désormais devant nous : trouver une nouvelle place au sein du diocèse de Paris ou de l’Église de France, ne pas baisser les bras devant les dangers et les risques de stérilité ou d’autosuffisance d’une Église monochrome repliée sur ses bases sociologique et idéologique, pour défendre une vision de l’annonce de l’Évangile ouverte aux grands vents du monde du XXIème siècle, celui dans lequel nous vivons.

Blandine Ayoub

Blandine Ayoub

Née au moment du Concile Vatican II, elle est impliquée depuis près de 40 ans dans la communauté de Saint-Merry, tout en cultivant un tropisme bénédictin, grâce à son père moine de la Pierre-Qui-Vire. Par son mariage avec un Alepin, elle a également adopté la Syrie comme deuxième patrie. Elle est responsable d’un centre de ressources documentaires dans un centre de formation professionnelle de la filière éducative et sociale.

  1. Solange de Raynal says:

    Déjà la joie de retrouver ce site, après avoir été si choquée de découvrir en début de semaine le site du centre pastoral saccagé par les squatteurs; je vais pouvoir en recommander la lecture à des sympathisants venus de tous bords, et à ceux qui se posent des questions sur ce qui s’est passé à Saint Merry ces dernières semaines.
    Un immense merci pour tout ce travail de recréation ! Je pense à ce beau chant de ce dimanche matin célébré sur Zoom, ” allume le feu qui ne s’éteint jamais”, donc toute ma gratitude pour avoir sauvé les braises de “saintmerry.org” afin de rallumer le feu ailleurs, feu que nous allons tous entretenir dans l’espérance.

  2. BARBIN says:

    Que disent les avocats (et anciens avocats) présents dans la Communauté, de cette abondance d’actes délictueux de la part de l’archevêque de Paris ? Violentes accusations mensongères jusqu’à l’accusation de “volonté de nuire”, calomnies, diffamation peut-être, et cette intrusion/destruction (par le webmaster du Diocèse) du site du centre pastoral ? Nous sommes en France, une Démocratie, un État de droit et l’Église et ses clercs doivent aussi respecter les lois (“Rendez à César ce qui est à César…”). Cf. les clercs pédocriminels, le Nonce apostolique à Paris Luigi Ventura, enfin devant la Justice et condamnés, car les victimes avaient porté plainte…

    “Quousque Michel Aupetit ?” Jusques-à quand, Michel Aupetit, mon frère, et jusqu’où iras-tu dans la destruction ? Est-ce votre attente avant de vous décider à déposer une plainte auprès du Procureur de la République ?

    Par ailleurs vous semblez aussi attendre “une nouvelle place au sein du Diocèse de Paris” – laquelle dépend de M.A. non ? Ce qui justifierait ce qui ressemble fort à de l’ “attentisme”…

    Porter plainte pour des faits avérés n’est qu’une défense et une façon de dire STOP à l’agression. Cela n’empêche nullement de rebâtir (bravo !), de faire un bon petit nettoyage de printemps, trier, jeter les habitudes et gestes inappropriés (sous-entendu : qui ont pu conduire à cette situation – dont j’ignore tout !)… Loin de moi l’idée que dans cette sombre histoire il y aurait les méchants (eux) et les bons (nous) !

  3. Au nom de notre Association Culturelle de Boquen, mise à la porte de l’Abbaye de Boquen en Côtes d’Armor en Septembre 1976, bienvenue au club des “hors les murs”. Les capacités de médiation et d’échange constructif de l’Eglise Catholique ne se sont pas améliorées. C’est un choc au début puis on s’y fait et on transmet de génération en génération notre goût d’échanger et de vivre ensemble, de nous exprimer de célébrer et de réfléchir. Petit problème: la permanence du Centre Paroissial Saint Merry pendant ces 45 années nous réconfortait. L’espérance est ailleurs, il faut se le redire. Nous vous convions à nous rejoindre sous forme Associative loi de 1901 au sein des Réseaux du Parvis (www.reseaux-parvis.fr). Nous serions heureux de vous accueillir en nos modestes murs en Centre Bretagne (www.asso-boquen.fr). Notre prophète en bois sculpté par Pierre de Grauw vous rappellera le Christ aux outrages de Saint-Merry. Chaleureux clin d’œil évangélique à votre communauté outragée. Pour l’association Culturelle de Boquen. Jean-François

  4. levy guy cohen says:

    jean francois rolin les parvis et grace a golias je vous ai retrouvé merci de prevenir T C jonas .. les pretres mariés … et tous les autres mouvements associations .. que vous etes de nouveau la .. par la creation de st merry hors les murs.com je suis du 92 ou notre eveque etait michel aupetit je le connais bien et suis decu mais il nous a reveillé .. je connais aussi hugues de woillemont quand il etait a st cloud secretaire de la conference des eveques de france que j apprecie aussi .. je souhaite que nous allions de l avant maintenant dans l eglise comme le fait le pape francois je connais aussi philippe borden recteur de l institut catholique de paris de st cloud il est vrai que j ai été avec ma femme christiane et nos enfants L C E laic en charge ecclesiale de 1994 a 2000 a st cloud bon courage et bonne continuation a tous et toutes frères et soeurs guy 0608938245 a nanterre

  5. Xavier de Lannoy says:

    Bravo, Bravo, à toute l’équipe de la Com, pour la résurrection, en un temps record, de notre site internet, et pour cette première lettre d’info de Saint-Merry Hors-les-murs!
    C’est un relais magnifique de notre Espérance en marche! Un point d’appui si essentiel, pour faire vivre les dialogues, créateurs d’avenir! La parole, notre parole collective, ne peut et ne pourra pas nous être confisquée!
    L’indignation, de constater que la hiérarchie catholique a osé rayer de notre site d’hier, les témoignages si poignants et sincères de centaines de personnes qui se se sont exprimés, en soutien de ce que nous avons contribué à créer au sein de l’Eglise, toutes ces années. Les a-t-elle lus? Triste témoignage de fermeture à une simple écoute!
    Ceci nous engage collectivement, maintenant, avec tous les groupes et communautés qui ont pu subir de telles attitudes, à être les porte-voix de toutes ces personnes qui ont apporté leur soutien et souhaité crier leur espérance! Oui, le printemps viendra…

    1. Agnes Lavallart guszkiewicz says:

      Tellement choquée d’avoir vu votre site “volé” alors qu’au centre pastoral de saint-merry tout n’a jamais été que partage et accueil à tous. Je connais le centre pastoral depuis toujours : 44 ans que j ai vu concrètement que des chrétiens peuvent vivre leur foi avec tous sans exclusion. Le centre pastoral a toujours été temoin actif de son temps. Je suis déçue et très choquée du manque d’ouverture, de dialogue de l’évêché de Paris qui visiblement ne comprend pas, a oublié ou ne sait plus lire l’évangile. En son temps, Jésus allait vers les exclus et aimait l’ensemble des hommes malgré leur imperfection. Gardez courage et restez DEBOUT comme vous l’avez toujours fait… Le site est très beau, bravo à l’équipe com qui a dû oeuvrer très dur en un temps record, marque votre identité visuelle qui a été faite par de si belles mains, bravo pour ce travail !

  6. Catherine Barthe Dejean says:

    Bravo de rebondir aussi rapidement ! Merci pour tous ceux qui ne se sentent pas à leur place dans l’église clericale

  7. Christiane Giraud Barra says:

    Emmanuel Levinas l’affirmait ” l’autre me dérange”, je crois que ce qui se passe à Saint Merry atteste que la vie dérange la hiérarchie catholique. La vie multiple, les autres tous différents, d’une norme idéale de chrétiens soumis, ne pensant pas par eux-mêmes ayant besoin de clercs (eux-mêmes moulés dans le respect des règles institutionnelles), pour comprendre la parole de Dieu.
    Chaque vie est unique et chaque dialogue noué avec le Père prend sa source dans le sol concret où le vivant lutte, crée, déprime, aime, déteste…
    Une fois de plus se confirme que certains diocèses préfèrent des églises vides, plutôt que remplies par des chrétiens vivants dont “on” ne maîtrise pas le verbe.. Ah ce “on” dont la jouissance réside dans le pouvoir, d’interdire, de supprimer, de bâillonner, de faire taire..
    Mais ne désespérons pas, le Printemps arrive et la vie multiforme, colorée, sonore reprend son cours pour alimenter des prières de foi, tenaces, ancrées dans le réel et en charge de l’espérance de la collectivité.
    Une plainte en Justice ne me semble pas inutile, non pas pour se venger mais pour une parole publique, éloignée des secrets de couloirs et des négociations marécageuses..

    1. Chantal says:

      J’habite la Franche-Comté et n’ai donc pas eu l’occasion de participer à vos célébrations. C’est votre malheureuse actualité qui m’a fait vous connaître. Tout ce qui en est relatée m’a profondément choquée. Je me joindrai donc virtuellement à vous pour mieux vous connaître et participer à la reconstruction de votre nouveau projet pastoral, si possible.

  8. Marie-France says:

    Abonnée à Golias , pour ce que j’admire ces recherches et ces ouvertures vers les autres , je voudrais vous dire à quel point je souhaite que vous puissiez vous battre et faire connaître vos travaux et vos questionnements .
    Il me semble avoir lu quelque part que les derniers évêques nommés par le pape étaient plutôt proches des <> ? J’ai le sentiment que l’Eglise de France amorce un virage régressif qui me dégoûte . J’ai appris récemment que la paroisse de mon quartier (en Alsace ) héberge désormais les célébrations et les activités d’une mouvance traditionaliste : la Croix Glorieuse (!)
    Jean XXIII reviens !

  9. MARIN Claudy says:

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ou redécouvrir un peu de ” Saint Merri ” car n’étant pas présente à Paris en fin de semaine je n’ai jamais eu l’occasion de vous y retrouver
    De temps en temps, en son temps, avec ma mère nous promenions dans le vieux Paris et passions devant Saint Merri en ne manquant pas de faire un petit arrêt à la boulangerie en face afin d’en ramener de délicieuses brioches pour toute la famille
    En son temps j’avais suivi de loin un peu l’aventure de l’abbaye de Boquen et de son Père Abbé, ce qui m’avait enthousiasmé.
    Aujourd’hui je ne comprends pas ce qui semble vous arriver et serai heureuse d’en savoir un peu plus ?
    Je demeure maintenant à Dreux depuis le décès de mes parents.
    Lorsque je travaillais dans le quartier de la Défense un petit centre s’était crée au sous sol de ma tour et portait le beau nom de Relais Jean XXIII. Chaque jour je venais participer à 12h à la messe qu’un Père de Nanterre nous offrait. Tout cela pour vous dire que celui ci nous offrait la communion avec le pain et le vin ce qui me ravissait !

Répondre à Chantal Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.