T

Trouver un temps et un lieu propices à la réflexion

Comme beaucoup d’entre vous, certainement, il m’arrive d’avoir parfois besoin de prendre un temps de réflexion ; encore faut-il trouver un lieu propice. Pour moi, à Paris, ce lieu, c’est l’église Saint-Pierre de Montmartre ; il paraît que c’est l’une des plus anciennes de la Capitale ; elle est à mon goût infiniment plus favorable à la réflexion que ce gros gâteau qu’est sa voisine, la basilique de Montmartre. Si vous ne connaissez pas encore cette petite église, je vous recommande la petite chapelle dite du Saint-Sacrement, où figure un tableau du XVIIe représentant le reniement de Pierre. L’apôtre est là en train de se réchauffer les mains sur le brasero et la servante l’interroge en lui désignant du doigt celui qui est conduit au Calvaire ; derrière la servante, se trouve un soldat en arme dont la main s’approche de l’épaule de Pierre, sans doute pour s’emparer de lui.

Naturellement, cette église comporte aussi la fameuse statue de bronze représentant Pierre assis sur son trône, les clés du Royaume à la main et le pied lustré par la piété populaire. Outre la beauté de l’architecture, c’est la représentation de ces deux faces de l’apôtre que j’apprécie et qui m’a permis, en m’y rendant cette semaine, de réfléchir au thème proposé par le CPHB pour temps de carême : comment rebondir ?

Puisque saint Pierre a su ne pas désespérer et si bien rebondir quelque temps plus tard, je devrais aussi en être capable … De même s’agissant de notre communauté de Saint-Merry, non ?

Bruno G.

Billet du dimanche de Pâques 4 avril 2021

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *