D

Dimanche 9 mai 2021. « Je ne suis qu’un Homme, moi aussi »

Entrée en prière en musique

Accueil : amour de Dieu, amour des hommes

Bonjour à toutes et à tous. C’est notre douzième partage de la Parole en Zoom. Un beau nombre symbolique, n’est-ce-pas ! Nous sommes en communion avec ceux qui vivent le même partage à Saint-Merry.
Les textes de ce dimanche nous parlent une fois de plus d’amour, amour de Dieu, amour des hommes. Nous avons longuement discuté de ce que ce mot représentait pour nous, de la difficulté et même de l’impossibilité d’appliquer « Aimez-vous les uns les autres ». La phrase du lutrin que nous avons choisie : « Je ne suis qu’un homme, moi aussi » peut paraître hors sujet. Et pourtant l’amour de Dieu ne peut passer que par l’intermédiaire de la femme et de l’homme avec tous leurs défauts, leurs incohérences, leurs doutes. Pierre est bien placé pour le savoir, lui qui vient de renier par trois fois le Christ.
Comme le disait Jésus « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux »,
nous pouvons dire : au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Bernard R

Actes des Apôtres (Ac-10)

Francesco Trevisani, Pierre baptisant Corneille, 1709

📖 Comme Pierre arrivait à Césarée chez Corneille, centurion de l’armée romaine, celui-ci vint à sa rencontre, et, tombant à ses pieds, il se prosterna. Mais Pierre le releva en disant : « Lève-toi. Je ne suis qu’un homme, moi aussi. » Alors Pierre prit la parole et dit : « En vérité, je le comprends, Dieu est impartial : il accueille, quelle que soit la nation, celui qui le craint et dont les œuvres sont justes. »
Pierre parlait encore quand l’Esprit Saint descendit sur tous ceux qui écoutaient la Parole. Les croyants qui accompagnaient Pierre, et qui étaient juifs d’origine, furent stupéfaits de voir que, même sur les nations, le don de l’Esprit Saint avait été répandu. En effet, on les entendait parler en langues et chanter la grandeur de Dieu. Pierre dit alors : « Quelqu’un peut-il refuser l’eau du baptême à ces gens qui ont reçu l’Esprit Saint tout comme nous ? » Et il donna l’ordre de les baptiser au nom de Jésus Christ. Alors ils lui demandèrent de rester quelques jours avec eux.

Se laisser instruire

On comprend mieux la portée de ce texte si on lit l’ensemble du chapitre 10 des Actes, lequel décrit en quelque sorte la mise en œuvre concrète des motions de l’Esprit Saint dans la vie de deux hommes et de leur entourage, l’apôtre Pierre et Corneille, le centurion romain proche du judaïsme. Rencontre improbable entre deux hommes de positions sociales et cultures fort différentes ; mais l’un et l’autre sont des hommes de foi et de prière, attentifs aux inspirations de l’Esprit Saint et cela ouvre pour eux et pour leurs proches un espace de communion et de fraternité. Ce ne sont certes que des hommes, comme dit Pierre de lui-même, mais des hommes qui se laissent instruire… ce qui les pousse à dépasser tabous et préjugés. J’ai trouvé particulièrement touchant et révélateur le parcours de Pierre qui prend conscience à son corps défendant de la vocation universelle du salut en Jésus Christ et la traduit aussitôt en actes. J’ai aussi réalisé avec une certaine amertume que j’aurais évité bien des écueils si j’avais su comme eux me ressourcer dans la contemplation et la prière avant de prendre des décisions engageant ma vie.

Alain C

  En todo amar y servir

« Je ne suis qu’un homme, moi aussi »

Première lettre de saint Jean (1 Jn 4, 7-10)

📖 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.

L’amour, une expérience

Bon alors vous avez bien fait de venir, on a prévu une discussion fastoche : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». Une petite bricole, en somme, cette suggestion. Qui nous a fait passer par un tas de chemins, lors de la préparation… La bonne nouvelle c’est qu’il y a de l’espoir. Nous savons bien que nous ne pouvons aimer que si nous le sommes, aimés. Eh bien il y a cet immense amour de Dieu, premier, inconditionnel, pour tous – pour moi aussi donc. Oui, mais qu’est-ce que c’est que cet amour de Dieu ? Il arrive à certains d’entre nous de l’expérimenter en direct, en situation de grande intimité ou de danger, ou dans un moment de prière. Mais sinon, en grande majorité, justement, l’amour de Dieu n’a pas d’autre bouche, d’autres mains, que celles des autres. C’est dans l’expérience que je fais de l’amour que je reçois de l’autre, que je peux toucher du doigt celui de Dieu. Ce qui fait d’ailleurs qu’il est complètement universel, au-delà de toute appartenance religieuse.
Très bien, mais comment ça marche cette relation d’amour ? Ce n’est pas juste un flash, un coup de foudre entre Dieu et moi, ou moi et l’autre. C’est quelque chose qui se travaille, une relation : un regard sur l’autre, mais aussi accepter de me laisser regarder, une réciprocité qui ne peut s’inventer qu’à deux, un lien qui se tisse dans la durée, avec un a priori de bienveillance et de respect. Quand Jésus nous dit « demeurez dans mon amour », il y a cette notion de temps, et d’espace, dans lequel tout ça se met en œuvre. Alors voilà, du coup, la question (la vraie) que nous proposons de nous poser est celle-ci :

Valérie

Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu.
Quand est-ce que je me sens aimé ?
Quand est-ce que je suis aimant ?

Alléluia (messe de saint Paul)

Évangile selon saint Jean (Jn 15, 9-17) 

📖 En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi,
j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

Seigneur, quand je rencontre mon frère

Seigneur quand je rencontre mon frère
Que je croise son regard
Pour que mon jugement reste dans ta lumière
Oh donne-moi tes yeux oh Jésus

Seigneur quand je rencontre mon frère
Et qu’il porte son chagrin
Pour que mon amitié console sa misère
Oh donne-moi tes mains, oh Jésus

Seigneur quand je rencontre la haine
Qui me barre le chemin
Pour que mon cœur humain
Soit plus fort que ma peine
Oh donne-moi ton cœur oh Jésus

Seigneur quand je suis seul sur la terre
Isolé parmi les miens
Pour que demeure en moi ta paisible lumière
Donne-moi ton amour, oh Jésus

Intentions de prière partagées

♫ Dieu de tendresse, regarde ton peuple, écoute-nous, exauce-nous.

Seigneur, apprends-nous à prier

Notre Père 
qui es aux cieux, 
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite,
sur la terre comme au ciel. 
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses, 
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.
Amen.

Acclamez le Seigneur, terre entière, sonnez, chantez, jouez ! (Psaume 97)

Aimez-vous comme je vous ai aimés, aimez-vous chacun comme des frères

Chant

Je vous ai choisis, je vous ai établis pour que vous alliez et viviez de ma vie
Demeurez en moi, vous porterez du fruit, je fais de vous des frères et des amis
CategoriesNon classé

Répondre à CLAVIER Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.