D

Dernières nouvelles du groupe Chant

À l’instar de beaucoup d’activités du Centre Pastoral et comme bien de ses membres, le groupe Chant est particulièrement malmené depuis la décision épiscopale, à laquelle s’ajoute la situation sanitaire. Mais il participe aux offices comme aux animations « Zoom » et il continue à faire vivre ses relations extérieures.

Largement voué au service liturgique de la Communauté, nous tentons, depuis début mars, de nous adapter à la situation nouvelle. En supprimant autoritairement et sans arguments la célébration dominicale, l’archevêque effaçait brutalement notre essentielle raison d’être.

C’était pourtant, là aussi, sans compter sur la volonté de quelques-uns d’entre nous de poursuivre le service. Au cours de la Semaine sainte comme pour la Pentecôte prochaine, l’animation des offices a été et sera assurée avec, en heureuse prime, le retour de Cécile notre flûtiste. De même, lors des préparations des rencontres dominicales (sur Zoom), il y eut toujours depuis début mars la présence d’au moins une personne de notre groupe. La réalisation des feuilles liturgiques et trames de ces célébrations, publiées sur le site, est en outre assurée par deux de ses membres. Ce qui permet aux personnes de la Communauté présentes dans les murs de Saint-Merry le dimanche matin de pouvoir chanter même si les animatrices et animateurs sont privés du piano alors que ce dernier n’appartient nullement à la paroisse.

S’y adjoignent deux autres difficultés. La situation sanitaire rend impossible nos réunions de travail qui, en outre, ne pourraient se tenir dans les locaux habituels dont l’occupation nous est interdite par l’administrateur. Espérons toutefois qu’en juin, pour la dernière de l’année, pourront se retrouver celles et ceux d’entre nous qui aspirent à poursuivre, de différentes manières mais ensemble, cette aventure de l’animation et de la création comme un service.

D’ailleurs, le calendrier des rencontres de 2021-2022 est déjà prêt et nous ne renonçons pas à entretenir nos relations extérieures ; par exemple, cette année, la relance de la rencontre entre plusieurs dizaines d’acteurs en animation liturgique, rencontre reportée depuis l’automne dernier.

Encore optimistes, on vous dit, mais avec votre soutien quand même, avec votre soutien surtout.

pour le groupe Chant
Alain Cabantous

Alain Cabantous

Historien, spécialiste de l'histoire sociale de la culture en Europe (17e-18e s.), professeur émérite ( Paris 1 - Panthéon-Sorbonne et Institut Catholique de Paris). Dernière publication : Les tentations de la chair. Virginité et chasteté (16e-21e siècle) avec François Walter, Paris, Payot, 2019. À paraître : Gibier de potence. Mutineries maritimes et rébellions portuaires (17e-18e), Paris, Cerf.

  1. C’est avec grande joie que je vous suis. Quelle vitalité ! Ce qui et sûr, c’est que même un archevêque , se prendrait-il pour Dieu, ne peu arrêter la vie qui court sous le Souffle de l’Esprit.. Avez-vous pratiqué des eucharisties domestiques, telles elles se faisaient jusque vers la fin du IIème siècle , avant qu’on en vienne à reprendre l’idée sacrificielle et les accoutrements et restrictions du Temple ? La CCBF (conférence catholique des baptisés francophone) a sorti un très beau document sur le partage du pain, avec des apports de Joseph Moingt, de Maurice Zundel …
    Je suis dans ma 85ème année, vous dire depuis combien de temps je souffre de cette Eglise étriquée. Heureusement, lors de mes formations, pastorale à l’IERP de Toulouse, et d’aumônier d’hôpital à la Catho d’Angers, j’ai eu la chance de respirer de grands bols d’oxygène, avec des professeurs prêtres, religieuses ou laïcs ouverts. Vous dire aussi que j’ai eu François Marty, qui vous a missionné, comme aumônier en pensionnat et des rencontres heureuses telle celle Joseph Moingt, de Jacques Noyer. Un autre soutien tant qu’il a paru était « Jésus, les cahiers de l’avenir avec des auteurs tels Gérard Bessière, Hyacinthe Vullier, Jean Rigal…
    Durant mes années d’aumônier d’hôpital, dans beaucoup de situations délicates, j’ai toujours regarder Jésus agir et prier l’Esprit ST de me guider, ce qui m’a fait sortir des murs de la loi, du dogme de l’Eglise, pour regarder comme Jésus, de quoi la personne avait besoin. Lorsque je racontais mon agir au prêtre référent, il a toujours été d’accord avec moi. Il faut dire que c’est un mystique, gerne Charles de Foucauld, dans la peau du « Bon Pasteur ».
    Cet écrit pour vous dire combien je souhaite que cette cure hors les murs vous permette de planter des arbres de plein vent, qui porteront de beaux fruits a offrir à Notre Père. Comme le disait Joseph Moingt « l’Evangile est à humaniser » pour marcher dans les pas de Jésus Christ. Ma prière à l’Esprit St vous accompagne, pour qu’il vous donne les dons de patience, de courage, de discernement, de joie et de foi nécessaires à votre action.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.