U

Une prière oecuménique pour les victimes de torture

Vendredi 25 juin, l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’abolition de la torture) avait invité largement tous les chrétiens à venir prier pour les victimes de la torture dans le cadre de la Nuit des Veilleurs, instituée par l’ACAT pour marquer la journée mondiale de soutien aux victimes de la torture. 

L’Eglise Saint-Eloi nous a accueillis, nous étions près de 60 personnes, pour ce temps fort dont le thème était : « Va avec cette force que tu as… » Juges (6,14). Le chant choisi pour cette entrée en veillée donnait le juste ton : « Laissez-vous mener par l’Esprit sur les chemins de la justice ».

Roselyne Dupont-Roc, bibliste, nous a introduit aux lectures : Esaïe 12, 1-16, Epitre aux Hébreux 13- 3, 6, 8, Évangile selon Mathieu 10,17-20.

Et surtout, nous avons prié pour des victimes connues de l’ACAT, pour lesquelles des lettres ont été adressées à leurs chefs d’état, par les militants de l’ACAT et leurs amis, au cours de l’année : 2 femmes et 3 hommes qui, chacun à sa manière, se sont levés pour défendre les droits de tous leurs concitoyens dans un domaine ou un autre, et l’ont ensuite payé par de mauvais traitements. 

  • André Okombi Salissa, prisonnier politique au Congo-Brazzaville, né en 1961, est un ancien proche du président Denis Sassou Nguesso. Il a basculé dans l’opposition lorsque Denis Sassou Nguesso a décidé de faire changer la constitution du Congo afin de pouvoir se présenter une nouvelle fois après 34 ans de pouvoir. Menacé, il entre en clandestinité, et après six mois est arrêté le 10 janvier 2017.
  • Kenia Inès Fernandez Montalvan, défenseure des droits humains au Mexique depuis longtemps, est coordinatrice d’un mouvement d’agriculteurs qui défend le droit à la terre et promeut la résistance pacifique aux modèles économiques néo-libéraux imposés par l’état mexicain. Arrêtée le 6 juin 2020, placée en détention préventive puis en liberté conditionnelle et incarcérée. Depuis, plusieurs affaires ont été ouvertes contre elle…
  • Mohamed Lamine Haddi, militant sahraoui au Maroc a participé aux actions de protestation du camp de Gdeim Izik en 2010, arrêté il a été condamné en 2013 à 25 ans de réclusion. A l’isolement, ses effets personnels confisqués, il ne peut recevoir ni la visite de son avocat ni de sa famille. Malgré des problèmes de santé graves, on lui interdit l’accès à un médecin.
  • Ramy Kamel, défenseur des droits humains en Égypte défend, depuis la révolution de 2011,   le droit à la liberté de religion et documente les violations des droits humains perpétrés contre la communauté copte à laquelle il appartient. Arrêté en automne 2019, il est toujours en détention. Il a été arrêté quelques jours avant son départ pour le Forum de l’ONU à Genève sur les questions relatives aux minorités.
  • Zhang Zhan, avocate et journaliste citoyenne en Chine est une des premières à avoir rendu compte de la situation sanitaire à WUHAN en Chine. Son engagement pour la vérité, son expression active sur les réseaux sociaux, l’ont conduite en prison où elle poursuit son combat. En mai 2020 elle est arrêtée puis condamnée, elle entame une grève de la faim punie par les autorités.
chanteurs

Nos prières ont été portées par le refrain de Taizé :

Ubi caritas et amor, Ubi caritas, Deus est.

Et, comme Mathieu nous recommandait de laisser l’Esprit agir en nous : « Lorqu’ils vous livreront, ne vous inquiétez pas de savoir comment parler ou que dire : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là, car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous », nous nous sommes rencontrés en 6×6 pour partager cette parole et nous demander comment se manifestait la force de l’Esprit dans nos vies…

Chacun a écrit sur un papier en forme de pied ce que l’Esprit lui apportait, et nous avons fait un chemin avec tous ces pieds dans la nef qui menait à l’autel et aux victimes. 

Tous ensemble, nous avons pris, en demandant au Seigneur de nous y aider, un engagement fort que voici :

« Bénis-nous, Seigneur, en nous mettant mal à l’aise … mal à l’aise face aux réponses simples, aux demi-vérités et aux relations superficielles, afin que nous puissions vivre en harmonie avec nous-mêmes.
Bénis-nous, Seigneur, en faisant que nous soyons en colère … en colère devant l’injustice, l’oppression et l’exploitation humaine, afin que nous puissions travailler pour la justice, la liberté et la paix.
Bénis-nous, Seigneur, en nous donnant des larmes … des larmes à verser pour ceux qui souffrent du rejet, de la famine et de la guerre, afin que nous puissions tendre les mains pour les consoler et changer leur souffrance en joie.
Bénis-nous, Seigneur, avec suffisamment de folie … pour croire que nous pouvons FAIRE ce que d’autres prétendent impossible. De tout notre être, nous voici, Dieu notre Père, pour qu’avec ta grâce et la force de ton Esprit, le monde soit délivré de la mort et du mal. 
AMEN »

Notre prière a continué par une action de grâce pour les victimes libérées depuis la dernière nuit des veilleurs :  Laudate Dominum, Laudate Dominum, Omnes Gentes, Alleluia ! 

  • Nestor Nibitanga, Burundais, défenseur des droits humains, libéré le 27 avril 2021 
  • Paul Chouta, Camerounais, blogueur populaire très critique vis à vis des autorités camerounaises a été libéré le 20 mai 2021.
  • Agnès Ndirubusa, Christine Kamikazi, Egide Harerimana et Terence Mpozenzi, quatre journalistes indépendants Burundais,  libérés le 24 décembre 2020.
  • Eman Al-Hlw et Hossam Ahmed, Egyptiens, défenseurs des droits humains, en particulier des droits des membres de la communauté LGBTIO+, libérés en septembre 2020.
B Forhan


En fin de veillée, Bernadette Forhan, Présidente de l’ACAT, nous annonçait la bonne nouvelle du jour : Germain Rubuki, membre de l’ACAT-Burundi, venait d’être libéré après 4 ans de prison. Il avait été condamné à une peine de 32 ans, en raison de son activité de défenseur des droits humains. La nouvelle a été accueillie par des applaudissements enthousiastes. 

Un merci tout particulier à Suzanne Roubeyrie et à son équipe Nuit des Veilleurs, qui a créé, coordonné cet événement, et au groupe chant de Saint-Merry pour sa belle contribution. 

Et un grand merci à tous les lecteurs de cet article s’ils pensent à s’associer à nos prières pour toutes les victimes de la torture. Pour en savoir plus : http://www.acatfrance.fr ou https://nuitdesveilleurs.fr/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.