« On n’est jamais trop près du ciel »

Souvenez-vous en 2005, l’Homme debout. Le centre Pompidou nous recevait pour une soirée inoubliable avec Philippe Forcioli.  Voici ce que Télérama disait de lui à l’époque :

À pas de loup, à plume d’oiseau, à voix de sarment et de source, il a fait de la chanson son territoire d’homme libre. On ne veut pas croire qu’au pays de Brassens, de Nougaro, de Giono, de Delteil, de Cadou – et Forcioli est de leur sang – il n’y a plus de place pour cette poésie lumineuse, pour cette guitare vagabonde, pour ce troubadour sans entraves, libre vous dis-je.

Anne-Marie Paquotte – Télérama

Depuis l’homme, le chanteur, le poète, conteur, diseur a continué son bout de chemin fidèle à sa vie de troubadour, à la tendresse, à la fraternité, aux mots qui trinquent à la vie. 

Il vient de sortir ce nouveau disque que je souhaite absolument vous faire connaître ; un disque OCNI (Objet Chantant Non Identifié). « Des chansons pour ceux qui boitent ou dansent de l’âme ». Philippe a gardé intacte la foi de son enfance et nous chante « Dame du ciel », « Laudes scoutes », Aimé Duval mais il a aussi creusé cette foi et écrit des chants de sa composition dont la poésie nous attrape au cœur.





De « Noël » :

« Il en faut tant mille voyages
Pour que l’amour cet étranger
Soit courte échelle ou fin rivage » 

À « Resurexit »

« l’Homme est renaissance
Et s’arrachant aux clous il va l’éternité »

 
Puis il se pose « Feras-tu ? »
« Feras-tu que mon crâne soit comme une chapelle
Abandonnée au fond d’un val touffu »

Et cette magnifique ode à François d’Assise, source inépuisable de ses inspirations :
« Des ailes par pitié ».

Je mettrais également une mention spéciale aux arrangements de Philippe Soulié. 
L’album est sorti à compte d’auteur. Deux livrets magnifiques l’accompagnent.
Il est toujours disponible au prix de la souscription : 25€ le CD, 40€ les deux…
Ci-après le lien qui vous donnera toutes les indications :
http://sitephilippeforcioli.free.fr/lettresouscription032021.pdf

De quoi méditer en ces temps de « vacances », avec lui qui a la voûte du ciel pour église !

Christine Barbey

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.