D

Dimanche 16 janvier 2022. « Les dons sont variés, mais c’est le même Esprit »

Les Noces de Cana, le premier miracle du Christ. Ce dimanche c’est fête et le vin coule à flot. Quel beau symbole de joie, de vie et d’abondance.
Pour vous connecter à la rencontre de 11h – Cliquer ici

Entrée en prière : Delalande, Symphonies pour les soupers du roi, Suite N° 8 “Troisième caprice”

Accueil

Nous voilà de nouveau en Zoom pour ce partage de la parole. La semaine dernière nous étions un très grand nombre pour notre célébration à Notre-Dame d’Espérance avec la participation d’une vingtaine de personnes en Zoom, beau moment de partage pour tous.
À la préparation de lundi dernier nous avons fait le choix de ne pas garder le texte d’Isaïe qui nous semble moins en résonance que les textes de Paul et de Jean. On nous invite à la fête, au repas, au partage. Ce n’est pas si souvent que dans l’Église où on a l’habitude de se serrer la ceinture, de faire pénitence et là c’est tout le contraire, c’est l’abondance, six jarres de vin de qualité représentant 600 litres, ce n’est pas rien.
Cet épisode de Cana peu être rapproché de celui de la multiplication des pains et des poissons. Marie dit à Jésus « Ils n’ont plus de vin », les disciples quelques temps après diront « Ils n’ont plus rien à manger ». A la suite de quoi tout le monde est rassasié tant de pain que de vin, manifestation de l’abondance sans limite.
Si pour Jean la première manifestation publique de Jésus c’est une noce, lieu de réjouissance, du vivre ensemble et de l’abondance, pour Paul les dons sont multiples et abondants et pour le bien de tous grâce à l’Esprit : « Il distribue ses dons à chacun en particulier ».
Comme nous le disait Jésus « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux », nous pouvons entrer en partage par le signe de croix : au nom du Père, du fils et du Saint Esprit.

Danièle et Bernard

📖 Évangile de Jésus-Christ selon Jean (Jn 2, 1-11)

En ce temps-là, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent. Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Chant

Duccio di Buoninsegna, les noces de Cana, 1308-11,
Musée du Duomo Sienne

♫ Venez, Dieu nous appelle
aux noces de son Fils
Venez dans l’allégresse,

goûter le pain de vie

Quelle voix au loin nous parle ?
Nous sommes invités !
Qui murmure ce message :
c’est l’heure du banquet ! 

Levons-nous, prêtons l’oreille.
Nous sommes invités !
Dieu lui-même nous réveille.
C’est l’heure du banquet !

Plus de peur ni de tristesse.
Nous sommes invités !
Revêtons l’habit de fête.
C’est l’heure du banquet !

De tout lieu, de toutes races.
Nous sommes invités !
Tous auront leur place à table.
C’est l’heure du banquet !

Résonance

Ce qui nous a frappé lundi dernier dans cette histoire, c’est l’attitude de chacun : une femme, Marie, invitée à la noce avec Jésus, intervient directement auprès des serviteurs, ceux-ci accomplissent avec discrétion, sans poser de questions, tout ce que Jésus leur commande, le maître de maison est étonné lui même de la qualité du vin. C’est toute une chaîne humaine où chacun tient son rôle qui participe à la réussite de la fête dans la joie. Et finalement seuls savaient : ceux qui ont rempli les jarres, les invisibles…

Danièle

À travers ce tableau des noces à Cana, que veut nous faire découvrir Jean de Jésus ?
Permettez-moi de tenter d’imaginer, comme chacun de nous peut le faire, ce qui a pu se passer dans la tête et le cœur de Jésus.
Il ne se savait pas sur le point de se lancer, il ne se croyait pas mûr… de quoi ma mère se mêle -t-elle ? Qu’est-ce que j’y peux s’ils n’ont plus de quoi faire la fête ? Et pourtant… peut-être est-il temps que je fasse quelque chose de ma vie… Et si j’étais là pour faire le bonheur des gens ? Pour que leur vie soit une fête ? Tous ces gens qui risquent de voir leur fête gâchée ! Ce désir profond en moi que cette noce ne tourne pas à la catastrophe et au déshonneur ni pour le maître du repas ni pour les mariés…
Peut-être Jésus se dit-il : “Pourquoi pas ? Et si mon travail, le sens de ma vie, c’était de participer au bonheur des gens ? de rejoindre leurs besoins, le besoin d’être bien, de se réjouir ensemble ? de boire et de chanter ensemble ? De vivre intensément quoi !
Et Jésus répond au message de sa mère qui, pourtant, le dérange dans ses plans. Il fait le choix de croire à l’impossible, au risque de se ridiculiser… il n’envisage pas l’échec, il fait confiance, il aime tous ces gens, ses connaissances, ses copains, ces jeunes qui entament leur vie ensemble…
Et voilà sa vie rendue visible aux yeux de tous, sa vie publique comme on dit, c’est parti ! Il a osé, il est embarqué, son Orient, sa raison d’être, ça va être désormais de travailler au bonheur des autres, de remettre des gens droits dans leurs bottes, debout, croyant en eux-mêmes… Tout ce monde est fait pour vivre. Voilà ! Arrosons ce projet, ce moment de départ ! Que la fête soit ! Que la vie de toutes ces sœurs et frères humains prennent les couleurs et la réalité d’une noce avec la vie… Le vin de la fête peut couler en abondance !
Il me semble que Jean raconte ce signe de Cana pour dire la mission même de Jésus : permettre la fête de notre humanité, debout, et heureuse de vivre à plein l’aventure humaine.
Cana, image peut-être du don de l’Esprit en abondance, et à chacun, avec autant de largesse, et bien plus… que ces 600 litres de vin ; Cana, promesse de cette vie à profusion qu’il vient nous proposer à nous ses frères et sœurs en humanité.
C’est cet Esprit, donné en abondance pour le bien de tous, que va nous faire admirer Paul dans sa lettre aux Corinthiens : l’Esprit est donné à chacun… en vue du bien de tous !

Jean-Luc

Photo by Jonnica Hill on Unsplash

Méditation en musique : Haendel, Music for the Royal Fireworks: Suite HWV 351 – 4. La réjouissance

📖 Lettre de Paul aux Corinthiens (1 Co 12, 4-11)

Frères, les dons de la grâce sont variés, mais c’est le même Esprit. Les services sont variés, mais c’est le même Seigneur. Les activités sont variées, mais c’est le même Dieu qui agit en tout et en tous. À chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien. À celui-ci est donnée, par l’Esprit, une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; un autre reçoit, dans le même Esprit, un don de foi ; un autre encore, dans l’unique Esprit, des dons de guérison ; à un autre est donné d’opérer des miracles, à un autre de prophétiser, à un autre de discerner les inspirations ; à l’un, de parler diverses langues mystérieuses ; à l’autre, de les interpréter. Mais celui qui agit en tout cela, c’est l’unique et même Esprit : il distribue ses dons, comme il le veut, à chacun en particulier.

Annonce du Partage

Photo by Elisabeth Wales on Unsplah

Chacun reçoit la manifestation de l’Esprit en vue du bien…
Quel est ce bien pour moi dans le monde d’aujourd’hui ?

Méditation en musique : Schubert Impromptu op90

Psaume 95

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
chantez au Seigneur et bénissez son nom !

De jour en jour, proclamez son salut,
racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

Rendez au Seigneur, familles des peuples,
rendez au Seigneur, la gloire et la puissance,
rendez au Seigneur la gloire de son nom.

Adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté.
Allez dire aux nations : Le Seigneur est roi !
Il gouverne les peuples avec droiture.

Quelles intentions de prière avez-vous le désir de confier à la communauté ?

Tous droits SMHLM G. Renard
Tous droits smhlm, G. Renard

Refrain :
Vers toi, Dieu fidèle et plein d’amour, nous levons le regard de notre cœur,
Sème en nous la confiance ;
garde-nous dans la paix !

Credo

Je crois en toi, Dieu Notre Père, qui nous façonnes uniques, semblables et différents,
Je crois en toi, Dieu de vie, toi qui nous demandes de mettre la main à la pâte,
Je crois en toi Dieu d’amour qui nous suggères de donner en abondance
Je crois en toi, mon Dieu.

Je crois en ce Jésus, celui qui va à la fête avec ses amis et aime la joie,
Je crois en ce Jésus, celui qui se laisse bousculer par une demande imprévue
Je crois en ce Jésus, celui qui lance discrètement l’impulsion de notre chaîne humaine
Je crois en toi, Jésus de la Bonne Nouvelle.

Je crois en l’Esprit de Dieu, en sa sagesse et en sa bonté,
C’est lui qui répand ses dons variés sur chacun, en vue du bien de tous
C’est lui qui nous tourne vers l’autre et nous fait participer et partager
Je crois en toi, mon Dieu.

Notre Père

CategoriesNon classé
  1. Bonjour, juste deux petits commentaires :
    – on peut porter attention au fait que les jarres d’eau dont il s’agit étaient destinées aux rites de purification. Ce premier “miracle” de Jésus me semble indiquer que le bien-être des convives était pour lui plus important que les rites et traditions.
    – Dans le judaïsme de cette époque, seuls le marié et sa mère avaient le droit de donner des instructions directement aux serviteurs. Ça pose question, je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.