O

Où veut aller le Pape François ?

Les synodes s’enchaînent. Mais où le Pape François veut-il en venir ?
En faisant converger l’attente des laïcs et l’espoir d’évêques en grande pénurie, François essaie, je pense, de parvenir à une vraie réforme de l’Église. Et, pour lui, j’en suis certain, la synodalité est une question de survie ! Par Jean-Claude Thomas

À travers le Synode sur la synodalité, il me semble que le Pape François essaie de dépasser
les obstacles rencontrés lors du Synode sur l’Amazonie, où il s’est heurté au refus d’une majorité d’évêques hostiles à la remise en cause du rôle central du sacerdoce hiérarchique dans la vie de l’Église et opposés à une vraie réforme des ministères.
Il a certainement en tête la situation d’un grand nombre de diocèses latino-américains, notamment au Brésil et en Argentine, pour lesquels une telle réforme est vitale. Confier des ministères nouveaux à des laïcs, hommes et femmes, mariés ou non, y compris dans le domaine eucharistique, est une question de survie pour ces diocèses et les communautés qui les constituent.

Au fin fond du Nordeste brésilien

Un exemple : l’évêque du diocèse de Barra, dans le Nordeste du Brésil, un franciscain, se retrouve dans la situation suivante : son diocèse compte 280.000 habitants (dont 252.000 baptisés) sur une surface de 45.000 km2. Il ne compte qu’une quinzaine de prêtres (soit environ un prêtre pour 15.000 baptisés). Un de ses prédécesseurs, que j’avais rencontré, avait cherché une solution.
Dans une dizaine de villes moyennes il avait proposé que les communautés choisissent en leur sein des responsables laïcs, hommes et femmes qui se chargeraient les uns des célébrations, d’autres
des chants et de la musique, d’autres encore de l’animation des jeunes et des œuvres sociales,
d’autres encore de la préparation des mariages et des baptêmes. Ils les avaient reconnus et les avait confirmés dans leur mission. Faisant un pas de plus, il avait choisi, quand il visitait l’une de ces communautés, de recevoir la communion de la main de ceux qui, chargés des célébrations, distribuaient les hosties consacrées lors du passage (rare) d’un prêtre et d’une célébration eucharistique !!!

Faire bouger les lignes

table-eucharistique
Table eucharistique Saint-Merry

Le Pape, conscient de cette situation, espère certainement
que ce synode permettra de faire bouger les frontières internes
à l’Église et ouvrira à des évêques comme celui de Barra
la possibilité de confier notamment l’eucharistie à d’autres personnes que des prêtres ordonnés.

Retrouvant la dynamique des communautés chrétiennes
des premiers siècles où les différents ministères sont apparus
en fonction des nécessités vitales et non en fonction d’un plan préétabli.

Ainsi le diaconat est né suite aux récriminations des veuves
de langue grecque lésées lors du partage quotidien (Actes 6, 1).

La leçon des origines

Les évêques des premiers temps, et d’abord les apôtres dont saint Paul, ont fait œuvre de reconnaissance en confirmant ce qui se mettait progressivement en place, pour répondre
aux nécessités. Notamment en reconnaissant le rôle des « Anciens » dans ces communautés.
C’est ce qu’évoque Paul quand il rencontre les « Anciens d’Éphèse » et qu’il leur dit : 

« Veillez sur vous-mêmes, et sur tout le troupeau
dont l’Esprit Saint vous a établis responsables,
pour être les pasteurs de l’Église de Dieu. »

Actes des Apôtres 20, 16-38

Ce n’est pas lui qui les a institués, mais il les a reconnus pleinement et leur rencontre est empreinte de beaucoup d’émotion. 

Notre expérience de coresponsabilité pastorale, à Saint-Merry, et toutes celles du même genre,
en France ou ailleurs, peuvent contribuer à faire bouger les lignes. C’est vital pour l’Église et la diffusion de l’Évangile, chez nous comme au fin fond du Brésil.

Jean-Claude Thomas

Co-fondateur du Centre Pastoral Halles-Beaubourg, avec Xavier de Chalendar, de 1975 à 1983.
Président de l'Arc en Ciel depuis 2003, il a invité fréquemment Joseph Moingt et a animé avec lui plusieurs sessions, de 2006 à 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.