D

Dimanche 29 mai 2022. « Je suis l’alpha et l’oméga. Viens ! »

Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin, nous dit le Seigneur en ce dimanche. Laissons nous déplacer dans le temps et l’espace pour qu’advienne la vie.
Pour vous connecter au partage de ce dimanche à 11 h, cliquez ici.

Entrée en prière

Yma Sumac, Birds

Accueil

Bonjour à chacune, à chacun. Merci d’être là malgré ce week-end de vacances pour beaucoup d’entre nous.
Le texte des actes des apôtres proposé aujourd’hui relate la mort d’Étienne. Il est lapidé à mort pour avoir affirmé publiquement que Jésus est assis à la droite de Dieu, c’est à dire que Jésus lui-même est Dieu, blasphème suprême pour les juifs.
Les deux autres textes que nous allons lire reprennent d’une autre façon ce thème de l’union parfaite de Jésus et du Père, à laquelle nous sommes associés.
Le texte de l’Apocalypse, vision intime de Jean, et celui de l’évangile de Jean, s’éclairent, quelque peu, l’un par l’autre, me semble-t-il.
« Celui qui a soif qu’il vienne, est-il écrit à la fin de l’Apocalypse, celui qui le désire, qu’il reçoive l’eau de la vie gratuitement ».
« Viens Seigneur Jésus »
Venir vers la Source, appeler Jésus à venir, un double mouvement, un double déplacement.
De même dans l’évangile, le lien d’unité et d’intimité va dans les deux sens : « qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en Toi et Toi en moi… Pour qu’ils te connaissent et que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et que moi aussi je sois en eux. »
La présence de Jésus, son amour, chemin de Lui vers nous et chemin de nous vers lui, est ce qui fera connaître le Père.
Viens Seigneur Jésus, viens en moi et je pourrai aller vers Toi, vers l’autre, et vers le Père.
Viens Jésus nous aider à prier ce matin, au Nom du Père et du Fils et de l’Esprit.

Geneviève

Chant

Nul n’a jamais vu Dieu (L195)

Nul n’a jamais vu Dieu,
Nul ne sait qu’il est Père.
Mais Jésus nous l’a révélé.
Et l’homme apprend qu’il est aimé.


Nul ne connaît le Fils,
Nul n’en sait le mystère.
Mais les pauvres seront comblés,
Et l’homme apprend qu’il est aimé.


Nul ne saurait unir
Les enfants de la terre.
Mais l’amour veut tout rassembler,
Et l’homme apprend qu’il est aimé.

Lecture de l’Apocalypse de Jean (22, 12-14.16-17.20)

Moi, Jean, j’ai entendu une voix qui me disait : « Voici que je viens sans tarder, et j’apporte avec moi le salaire que je vais donner à chacun selon ce qu’il a fait. Moi, je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs vêtements : ils auront droit d’accès à l’arbre de la vie et, par les portes, ils entreront dans la ville. Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange vous apporter ce témoignage au sujet des Églises. Moi, je suis le rejeton, le descendant de David, l’étoile resplendissante du matin. » L’Esprit et l’Épouse disent : « Viens ! » Celui qui entend, qu’il dise : « Viens ! » Celui qui a soif, qu’il vienne. Celui qui le désire, qu’il reçoive l’eau de la vie, gratuitement. Et celui qui donne ce témoignage déclare : « Oui, je viens sans tarder » – Amen ! Viens, Seigneur Jésus !

Résonance

Photo de Michal Parzuchowski sur Unsplash

Viens !…je viens.
Pas facile l’apocalypse ! Essayons tout de même d’entendre quelque chose !
Une voix dit : Voici, je viens.
Qui es-tu donc ? Réponse mystérieuse et totalisante : je suis ” le premier et le dernier , moi Jésus, le rejeton… l’étoile resplendissante du matin… “
Oui, Seigneur je suis prêt à accueillir, même sans réaliser, Viens !

La rencontre, la fécondité, l’émerveillement, c’est une affaire de déplacement, dans le temps, dans l’espace, dans nos façons de penser, de réagir….
Rien ne peut se passer si chacun reste sur place, passif, immobile…
Jésus, c’est une venue, une offre , une proposition : ” je suis venu dans le monde pour que le monde ait la vie ”, lui fait dire Jean, le jeune ami des débuts.

Voici je viens nous redit Jésus ce matin.
Et moi, et nous, avons-nous besoin de lui ?
De quoi ai-je faim ? De quoi ai-je soif ?
De quoi, nous petite communauté rassemblée avons-nous soif et faim ce matin ?
Oui je viens, nous venons
Viens Seigneur !
Oui ! Je viens sans tarder.

Jean-Luc

Méditation en musique

Gershwin, Un Américain à Paris

Évangile de Jésus-Christ selon Jean (17, 20-26)

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

Partage

Comment comprenons-nous cet appel à devenir UN, afin que le monde sache que le Père a envoyé Jésus et qu’Il nous aime comme Il L’aime ?

pexels-diva-plavalaguna-6147357
Photo de Diva Plavalaguna sur Pexel

Méditation en musique

Maurice Ravel, Boléro

Chant

Pour que l’homme soit un fils à son image

Le-Saint-Esprit-sous-la-forme-dune-colombe-Bernini-basilique-St-Pierre-6
Colombe de l’Esprit Saint, Basilique Saint-Pierre du Vatican

Pour que l’homme soit un fils à son Image,
Dieu l’a travaillé au Souffle de l’Esprit :
Lorsque nous n’avions ni forme ni visage,
Son Amour nous voyait libres comme Lui.

Nous tenions de Dieu la Grâce de la vie,
Nous l’avons tenue captive du péché :
Haine et mort se sont liguées pour l’injustice
Et la loi de tout amour fut délaissée.

Quand ce fut le jour, et l’heure favorable,
Dieu nous a donné Jésus, le Bien-Aimé :
L’arbre de la Croix indique le passage
Vers un monde où toute chose est consacrée.

Qui prendra la route vers ces grands espaces ?
Qui prendra Jésus pour Maître et pour Ami ?
L’humble serviteur a la plus belle place !
Servir Dieu rend l’homme libre comme Lui. »

Prière Universelle

Refrain :
Vent de l’esprit, anime nos cœurs
Vent de l’Esprit, anime nos cœurs

Notre Père

Envoi

« Rien ne peut se passer si chacun reste sur place, passif, immobile… ». Il nous faut donc se mettre en route. Pour construire ce chemin de vivre ensemble, le dialogue reste essentiel.

Dans ce monde désenchanté, traversé par des torrents de haine, comment résister ? Où déceler des étincelles de fraternité ? Car l’unité, qui ne supprime pas l’altérité, ne peut se construire que dans cette relation les uns aux autres ; c’est d’ailleurs au sein de la fraternité que se niche la transcendance à laquelle nous avons donné ce matin le nom de Père, Fils, Esprit

Que Dieu nous bénisse

Amen

Bénédicte

CategoriesCélébration

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.