D

Dimanche 28 août 2022. « Heureux seras-tu »

Aujourd’hui nous voilà appelés à trouver notre juste place, à être avec, et non au dessus, à se laisser recevoir au lieu de s’imposer, à accueillir l’autre sans attendre de retour, à “casser” ce qui nous met au dessus ! Écoutons ! Soyons tout à la joie d’être avec ! D’être ensemble ce matin.

Entrée en prière : Purcell – Sound the trumpet

Accueil

C’est un plaisir de nous retrouver chaque dimanche et particulièrement ce matin où nous sommes plus nombreux que ces derniers temps. Et oui, c’est bientôt la fin de l’été.
Ces dernières semaines, beaucoup d’entre nous avaient quitté Paris pour d’autres horizons, il y eut de belles rencontres, certaines programmées, d’autres non. L’été est souvent l’occasion d’aller ailleurs, plus loin, d’élargir notre cercle. Partager une marche, en toute simplicité un repas ou un apéritif avec des gens qu’on n’aurait peut-être jamais invités, qu’on ne reverra pas et dont on n‘attend rien en retour. À la bonne franquette… comme on dit. Ne faudrait-il pas chercher là ce que Ben Sira dans sa sagesse va nommer humilité ? Vivre dans la simplicité de la rencontre, dans la gratuité du don… et du contre-don car ne rien attendre ne veut pas dire ne rien recevoir. Et en être heureux comme les justes, en fête devant la face de Dieu qui dansent de joie dans le psaume.
Ce matin, réjouissons nous de la Bonne Nouvelle qui nous est donnée au nom du Père, du Fils et de l’Esprit.
Et commençons par rendre grâce pour les inattendus de notre été, source de joie, de fête, de louange ce matin en les partageant les uns aux autres librement et par de courtes prises de paroles…

Bénédicte

Psaume 67

Les justes sont en fête, ils exultent ;
devant la face de Dieu ils dansent de joie.
Chantez pour Dieu, jouez pour son nom.
Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

J. Idoux-coll. privee
J. Idoux, coll. privée

Introduction à la lecture

Après ce temps de remerciements,  nous voilà, comme chaque fois que nous nous retrouvons, avides de nourriture un peu décoiffante, à la recherche d’un regard renouvelé et “élevant”, spirituel !
Or les textes proposés pour ce jour nous ont d’abord paru un peu “ras de terre”. Une banale question de place dans l’Évangile, et, pour commencer, un appel un peu démodé “à être humble” adressé par un vieux sage,  Ben Sira : “mon fils, accomplis toutes choses dans l’humilité “, appel, nous a-t-il semblé, à trouver notre juste place, à être avec, et non au dessus, à se laisser recevoir au lieu de s’imposer, à accueillir l’autre sans attendre de retour, à “casser” ce qui nous met au dessus !
Mais d’abord qui est donc ce Ben Sira qui, sans prendre de gants, nous provoque à l’humilité ?

Jean-Luc

Résonance

L’Église nous met aujourd’hui à l’école d’un sage.
À cette époque-là, Jérusalem est sous domination grecque. C’est une occupation relativement libérale et pacifique. (La persécution commencera un peu plus tard). Il n’empêche que si le pouvoir en place est libéral et respecte les coutumes et la religion juive, le contact entre ces deux civilisations, grecque et juive, met en péril la pureté de la foi juive.
C’est vers 190 avant Jésus Christ que Ben Sira rédige en hébreu une instruction de sagesse dans le but d’éclairer le discernement des hommes de sont temps influencés par la culture grecque ambiante.
Un des objectifs de Ben Sira est donc de transmettre la foi dans son intégrité et en particulier l’amour de la LOI : à ses yeux, c’est dans la LOI d’Israël que réside la véritable Sagesse.
La liturgie de ce dimanche propose à ses élèves d’être modeste, de prendre modèle sur les humbles, dans une disposition d’écoute active de l’autre.
Ecoutons.

Claire

📖 Livre du livre de Ben Sira le Sage ( 3, 17-18.20.28-29)

Mon fils, accomplis toute chose dans l’humilité, et tu seras aimé plus qu’un bienfaiteur. Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser : tu trouveras grâce devant le Seigneur. Grande est la puissance du Seigneur, et les humbles lui rendent gloire. La condition de l’orgueilleux est sans remède, car la racine du mal est en lui. Qui est sensé médite les maximes de la sagesse ; l’idéal du sage, c’est une oreille qui écoute.

Méditation en musique – Offenbach Duos for Two Cellos

📖 Évangile de Jésus-Christ selon Luc (14, 1.7-14)

lutrin_heureux

Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient. Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit : « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi. Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : ‘Cède-lui ta place’ ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : ‘Mon ami, avance plus haut’, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi. En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »
Jésus disait aussi à celui qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi te rendraient l’invitation et ce serait pour toi un don en retour. Au contraire, quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Résonances

Ce texte nous invite à quitter nos habitudes ; voilà comment il résonne en moi : Il nous faut sortir des sentiers battus. Il faut nous décentrer, élargir notre cercle de vie.
Il ne s’agit pas de mortifications, il s’agit de goûter à la richesse de la rencontre, c’est cela qui peut nous rendre heureux.
Ayant eu récemment l’occasion de visionner des road-movies, j’ai été frappée de constater dans ces films combien la rencontre d’un autre, occasionnelle, imprévue ou accidentelle pouvait créer une vraie relation d’amitié.
Jésus nous rappelle sans cesse que nous devons changer d’horizon, nous retourner, nous convertir.
Jésus me dit d’inviter les boiteux, les estropiés, les pauvres. A mon niveau n’est-ce pas plus simplement de recevoir et d’accueillir ceux qui me sont plus lointains, ceux que je délaisse.
Jésus me demande ici d’élargir mon cercle d’amitié et d’ouvrir mon cœur. Quel beau programme.
J’aime bien l’idée de rajouter un couvert à ma table. Cela me permet d’être prête à recevoir et accueillir l’inconnu, l’inattendu.
En préparant cette rencontre nous avons réagi (parfois fortement) sur le passage du texte : “quiconque s’élève sera abaissé ; quiconque s’abaisse sera élevé”
Cet abaissement, cette humilité qui ne recherche pas son intérêt, nous a posé question.
Cela m’a fait penser à l’hymne aux Philippiens dans la lettre de Paul (ch. 2 ) que Joseph Pierron commentait si bien. Je vous en cite quelques extraits que je livre à votre réflexion :
“Le Christ Jésus… s’est dépouillé, prenant la forme d’esclave. Devenant semblable aux hommes … Il s’est abaissé devenant obéissant jusqu’à la mort… C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé… Afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse. Si nous cherchons jour après jour à suivre Jésus bien maladroitement, c’est parce qu’il a su être le serviteur de tous.

Patricia

Carole Texier, Foule, 2019 (fusain)
“Élargir notre cercle de vie” – Carole Texier, Foule 2019

Étrange cet évangile ! Jésus se laisserait-il aller à une sorte de marchandage ? « … et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi… cela te sera rendu à la résurrection des justes. »
Souvent nous ne retenons que la conclusion du premier paragraphe pour en faire un appel mortifère à l’humilité : « En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »
Mais reprenons le contexte et permettez moi d’en faire une lecture peut être contemporaine. Ce n’est pas un jour ordinaire, c’est Chabbat ! Jésus n’est pas là par hasard. Il est invité à la table du chef des Pharisiens pour ce repas de fête. Ce notable est certainement ravi d’exhiber un contestataire ou tout du moins un personnage controversé. Les invités sont sans doute davantage là pour « le buzz » que pour faire connaissance avec Jésus.
Celui-ci les sait sensibles aux honneurs alors il rentre dans leur jeu -au risque du paradoxe : Pour être devant, se mettre derrière ; pour être en pleine lumière, rester dans l’ombre, pour être vu, rester discret, pour côtoyer les grands, se mettre du côté des petits, pour accéder au royaume, ne pas chercher les honneurs ici bas…
Le pharisien qui sommeille en moi trouve ici une issue pour me sortir de l’ornière où je m’égare. Cette parabole, une fois encore m’invite à déplacer mes certitudes pour ouvrir mes yeux, mes oreilles, mon cœur et mon intelligence à l’altérité. C’est la Bonne Nouvelle qui nous est donnée ce matin.
Alors comment, à la lumière des textes d’aujourd’hui, aller à la rencontre d’autres peut-il me rendre heureux ?

Jean-Marie

Partage :
Comment aller à la rencontre d’autres, peut nous rendre heureux ?

tenir-la-main

Méditation en musique – Debussy, Étude N11 pour les Arpèges Composés

Chants : Partage (John Littleton)

Seigneur quand je rencontre mon frère
Que je croise son regard
Pour que mon jugement reste dans ta lumière
Oh donne-moi tes yeux oh Jésus

Madagascar, plantation de vanille
Madagascar – Photo Alain P

Seigneur quand je rencontre mon frère
Et qu’il porte son chagrin
Pour que mon amitié console sa misère
Oh donne-moi tes mains, oh Jésus

Seigneur quand je rencontre la haine
Qui me barre le chemin
Pour que mon cœur humain soit plus fort que ma peine
Oh donne-moi ton cœur oh Jésus

Seigneur quand je suis seul, sur la terre
Isolé parmi les miens
Pour que demeure en moi ta paisible lumière
Donne^moi ton amour, oh Jésus

Notre Père

Chant : Aimez-vous (L. Boldrini)

Aimez-vous comme je vous ai aimés,
Aimez-vous chacun comme des frères,
Aimez-vous, je vous l’ai demandé,
Aimez-vous, aimez-vous !

Soyez témoins d´amour,
Soyez signes d´amour
Pour que vous le portiez
Autour du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.