D

Dimanche 2 octobre 2022. « Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? »

« Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? » C’est la question de confiance qui est posée : « écouter », dans la Bible, veut dire justement « faire confiance, avoir la foi ». Et il suffit d’un peu de foi, si peu que nous en ayons, pour que Dieu y fasse sa moisson avec l’aide des simples serviteurs que nous sommes.

Pour vous connecter à la rencontre autour de la Parole de ce dimanche, cliquez ICI
ID : 954 7053 6952 Code : 015288

Entrée en prière par le chant

des temps nouveaux… au coeur de ta Parole

Emmène-nous au cœur de ta Parole,
Emmène-nous au cœur des temps nouveaux.
Nous renaîtrons si nous savons te suivre,
Nous renaîtrons de l’Esprit et de l’eau.


Ta voie nous conduit vers tout autre
Par de longs chemins ébauchés,
Depuis que ton pas et les nôtres
Se confondent en humanité.

Tout au long de la longue trace
Semée d’embûches et d’abandons
Tu révèles à l’homme qui passe
Le sentier qui mène au pardon.


Paroles : A. Cabantous – Musique : L. Boldrini

Accueil

Bonjour à tous, de partout et de nulle part.
Nous sommes heureux de nous retrouver en ce dimanche matin, 27e du temps ordinaire … Ordinaire vraiment ce temps où de jeunes Russes quittent leur pays probablement sans jamais y revenir pour fuir les décisions absurdes d’un dirigeant cynique et désespéré ? Où de jeunes Iraniennes et Iraniens se font tuer parce qu’ils tentent de s’émanciper du joug de fanatiques religieux ayant confisqué le pouvoir ? Ordinaire ce temps où un pays d’Europe, voisin du nôtre cède à la tentation de dirigeants si proches du fascisme ? Ordinaire ce temps où la justice se rend sur les plateaux de télévision ? Où des jeunes gens, en quête spirituelle demandent aux prêtres à quelle heure ils doivent arrêter de jeûner ? Oui parfois, au vu de ce monde et de la même façon que les apôtres dans l’Évangile, on a envie de dire « Seigneur, augmente en nous la foi ».
Malgré une lecture attentive des textes, lundi soir, nous n’allons pas vous proposer la recette pour y parvenir car nous ne sommes pas sûrs de l’avoir trouvée.
Mais le psaume nous ouvre une voie en nous questionnant : « Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? Ne fermez pas votre cœur ». Car comme l’écrit Raphaël  Buyse.[1], « Il est vain d’écouter la parole si on ne la laisse faire de nous des serviteurs ».
C’est bien pour écouter la Parole, sa Parole, que nous sommes réunis  au nom du Père, du Fils et de l’Esprit.

Bénédicte I.-R.

[1] Raphaël Buyse : Autrement Dieu p. 96

Introduction à l’Évangile

Lundi dernier, lors de la préparation de la célébration, à la première lecture du texte que vous allez entendre, il nous a semblé qu’il y avait deux parties qui n’avait pas grand chose à voir l’une avec l’autre.
Une première partie, un dialogue entre Jésus et ses apôtres, sur la foi. Et puis une deuxième partie, une espèce de parabole sur le serviteur.
Ces deux textes sont-ils si étrangers l’un à l’autre ? La foi se suffit-elle à elle même ? Ou la foi n’a-t-elle de sens que si elle est au service de quelqu’un ou de quelque chose ? Écoutons.

Claire B.

📖   Évangile de Jésus-Christ selon Luc (17, 5-10)

En ce temps-là, les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! » Le Seigneur répondit : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : « Déracine-toi et va te planter dans la mer », et il vous aurait obéi. Lequel d’entre vous, quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes, lui dira à son retour des champs : « Viens vite prendre place à table ? » Ne lui dira-t-il pas plutôt : « Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive. Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour ? » Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres ? De même, vous aussi, quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné, dites : « Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir ».

gros comme une graine de moutarde


Partage

Quel lien faites-vous entre foi et service ?

.



Méditation en musique

Poulenc: Improvisations 1-10, FP 63 – 10. Improvisation in F major



📖 Lecture de la seconde lettre de Paul à Timothée (1, 6-8.13-14)


Don gratuit de Dieu : Esprit de force, d’amour et de pondération

Bien-aimé, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération. N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ; mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile. Tiens-toi au modèle donné par les paroles solides que tu m’as entendu prononcer dans la foi et dans l’amour qui est dans le Christ Jésus. Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté, avec l’aide de l’Esprit Saint qui habite en nous.

… comme des éléments de réponse à la question du lien entre foi et service

♫ Chant : qu’as tu à me dire Seigneur

1 – Qu’as-tu à me dire Seigneur ?
Qu’as-tu à me dire de Toi ?
O Dieu de bonté et de tendre amour.
Parle, parle Seigneur, ton serviteur écoute. (bis)

3 – Qu’as-tu à me dire Seigneur ?
Qu’as-tu à me dire de Toi ?
A travers ce temps qui dit ta patience
Parle, parle Seigneur, ton serviteur écoute. (bis)

4 – Qu’as-tu à me dire Seigneur ?
Qu’as-tu à me dire de Toi ?
Je veux me donner sans savoir comment.
Parle, parle Seigneur, ton serviteur écoute. (bis)

5 – Qu’as-tu à me dire Seigneur ?
Qu’as-tu à me dire de Toi ?
J’ai besoin de toi et de ta parole.
Parle, parle Seigneur, ton serviteur écoute. (bis)

Lavement des pieds, Chapelle Redemptoris Mater, Vatican

Credo

Extraits du Credo de Mariano Puga, prêtre ouvrier chilien, ami de Saint-Merry,
cité dans Ils n’arrêteront pas le printemps. Communautés chrétiennes en Amérique latine, de Jean-Claude Thomas (Bayard Éditions / Centurion, 1985).

Je crois en Dieu le Père.
Je ne crois pas en un Dieu patron, juge ou maître. (…)
Je crois au Père qui écoute le cri des pauvres.
Non pas un Dieu dans les hauteurs,
mais un Dieu présent dans la vie d’aujourd’hui et les situations de son peuple.
Le Dieu qui appelle l’homme à arracher ses frères
aux gémissements de l’exploitation et de l’injustice. (…)
Je crois au Dieu qui ne nous laisse pas tranquille.

Et je crois en Jésus son fils unique,
(…) lui qui s’est mêlé aux pauvres, aux prostituées, aux pécheurs, aux enfants, aux lépreux. (…)
En lui, je crois que c’est Dieu qui se rend visible à nous
et apporte la Bonne Nouvelle de la libération à tous les pauvres, à tous ceux qui ont faim, à
tous ceux qui pleurent, à tous ceux qui souffrent de persécution pour la justice. (…)
Je crois que Jésus, à cause du Dieu qu’il annonçait, à cause du Royaume qu’il vivait,
a été crucifié, a été mis à mort par les puissants et qu’il a donné sa vie,

son engagement et sa mort pour la libération de nous tous.
Je crois que Dieu a ressuscité Jésus-Christ parmi nous.
Avec Jésus, Dieu a ressuscité aussi la cause de tous les faibles, de tous les pauvres de la terre.
Alors il est possible de commencer aujourd’hui à vivre et à construire avec lui la terre nouvelle
et des hommes nouveaux dans l’attente et la plénitude de l’au-delà (…)

Je crois en l’Esprit Saint.
(…) Il est celui qui nous montre la possibilité de vivre l’Évangile.
Il est celui qui nous rappelle sans cesse le visage vivant de Jésus
parmi ceux qui souffrent de la persécution pour la justice.
Je crois en cet Esprit qui nous révèle le visage crucifié du Christ,
nous crie Jésus-Christ et continue à nous dire :
“J’ai eu faim, j’ai eu soif, j’étais nu, qu’as-tu fait pour moi ?”

Je crois en l’Église de Jésus-Christ qui a 2000 ans et qui naît aujourd’hui. (…)
Je crois en cette Église marquée par le temps, avec ses [péchés et ses] cicatrices.
Je crois que l’Esprit Saint est sans cesse en train de travailler pour la renouveler.
C’est d’elle que j’ai appris à vivre selon l’Esprit de Jésus,
c’est en elle que le Christ m’a appelé à être serviteur de tous les hommes.
(…) Je crois en cette Église qui ne vit pas pour elle-même
mais qui vit pour que le monde devienne Royaume,
transparence de bonté.

Quelles intentions de prière avez-vous le désir de  confier à la communauté ?

Vers Toi Dieu fidèle et plein d’amour,
Nous levons le regard de notre cœur
Sème en nous la confiance ; garde-nous dans la paix

Coll privée – J. Idoux

Notre Père

Prière finale et envoi


  1. Madeleine Dubouloz
    Madeleine Dubouloz says:

    Victime depuis plus d’un mois de très graves piratages sur l’ensmble de mes outils informatiques, j’ai la Joie aujourd’hui de pouvoir à nouveau partager les textes et commentaires de cette Messe du dimanche. Je m’ en rèjouis beaucoup!
    J’espère cette fois pouvoir continuer à vous rejoinder régulièrement, tellement je me sens sur la même longueur d’ondes que vous !
    C’ est vraiment de cette Eglise que je me réclame! Merci de m’ y inclure!
    En union de prices avec vous tous!
    Madeleine Dubouloz
    Suisse, périphérie de Genève

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.