U

Une communauté vivante et engagée, riche de sa diversité

Notre communauté de Saint-Merry, bien vivante, s’est toujours caractérisée par un grand nombre d’activités ou réflexions menées dans le cadre de groupes et d’ateliers, une cinquantaine quand nous étions dans les murs, avec un lieu à gérer et qui pouvait nous accueillir, une trentaine aujourd’hui hors les murs, qui selon les cas se retrouvent par visioconférences, dans un local ami (CCFD de la rue Guy de la Brosse, paroisse Notre-Dame d’Espérance…) ou chez les uns ou les autres en fonction de la place disponible. Une partie des anciens pôles ont dû changer de mode de fonctionnement ou de façon d’être, – Accueil, accompagnements aux sacrements, Art -, pour s’adapter à ce nouveau contexte, et à ce provisoire qui dure un peu. D’autres sont nés car la vie de l’Église continue – comme les différents formats de groupes synodaux qui ont fonctionné l’année dernière, avec des objectifs et des temporalités différentes : réflexions selon certains axes en petits ou moyens groupes, soirées communautaires générales…

Une Lettre Spéciale

En de début d’année 2023, nous vous offrons cette Lettre Spéciale, qui reprend les divers articles parus ces derniers-temps sur la vie effervescente de ces groupes et ateliers de Saint-Merry Hors-les-Murs, en un panorama chatoyant.

Ouvertures et partenariats

Les groupes directement liés à notre fonctionnement (équipe pastorale en premier lieu, équipe communication, groupe juridique, Mémo-Labo, dans une certaine mesure le groupe chant, etc.) y côtoient des groupes d’étude ou de spiritualité, et d’autres plus directement actifs dans l’accompagnement de personnes en difficulté. Certains font partie d’un réseau (Solidarités Nouvelles pour le Logement, Solidarités Nouvelles face au Chômage, Réseau Chrétien Immigrés…) ; d’autres ont « un pied dedans, un pied dehors » (comme les Ateliers de la Verrerie ou Chanter ensemble) ; d’autres encore se sont constitués à l’extérieur de Saint-Merry, mais comptent nombre de participants de notre communauté (comme Hiver solidaire sur la paroisse Notre-Dame d’Espérance, en lien avec l’ensemble du diocèse). Il y a également les groupes saisonniers : outre Hiver Solidaire, justement, les groupes Carême, qui vont bientôt reprendre ; ou encore les Rando-Célé’ des beaux jours, pour célébrer l’eucharistie dans la nature. Certains groupes, enfin, sont naturellement arrivés à échéance (comme le groupe Avenir, qui a aidé à la mise en place de notre provisoire actuel), tandis que d’autres sont en sommeil sans que l’on puisse prédire aujourd’hui ce qu’il en sera demain (comme l’Éveil à la foi ou la Sérénité).

Richesses de la communauté, à retrouver sur son site

Quelques-uns de ces groupes n’ont pas pu ou pas souhaité donner de leurs nouvelles à la communauté par le biais d’un article durant ce mois de décembre 2022, où tous ont été sollicités. Mais certains d’entre eux ont déjà pris date pour le faire en janvier 2023 ! Nous vous proposons d’ores et déjà un regroupement de la grosse vingtaine d’articles déjà mis en ligne sur notre site et pour la plupart proposés à la lecture par le biais des cinq derniers Flash. Tout au long de l’année, vous pouvez d’ailleurs retrouver ces articles émanant des groupes et ateliers en cliquant sur le dernier onglet à droite du menu horizontal, en haut de la page d’accueil du site de Saint-Merry Hors-les-Murs, intitulé : Vie de la communauté.

Oui, qu’elle vive ! Et que ses groupes et ateliers si nombreux et divers, qui nous apportent nourriture intellectuelle, ressources spirituelles et chaleur humaine fraternelle, prospèrent, naissent ou cessent, en fonction de nos vies de chrétiens parisiens de 2023, pas pour faire tourner la boutique, mais au service de l’annonce de la Bonne Nouvelle.

Blandine Ayoub

CategoriesNon classé
Blandine Ayoub

Née au moment du Concile Vatican II, elle est impliquée depuis près de 40 ans dans la communauté de Saint-Merry, tout en cultivant un tropisme bénédictin, grâce à son père moine de la Pierre-Qui-Vire. Par son mariage avec un Alepin, elle a également adopté la Syrie comme deuxième patrie. Elle est responsable d’un centre de ressources documentaires dans un centre de formation professionnelle de la filière éducative et sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.