U

Une session de théologie entre amis

Chacun de nous vit des engagements très divers, qui contribuent à la vitalité d’une communauté. Danielle a accepté de nous décrire son expérience de partage lors de la session de théologie qu’elle vit annuellement. Cette année le thème de la rencontre était la communion.

Dans la semaine du 2 au 7 octobre en Bourgogne j’ai fait ma session annuelle de théologie avec un groupe d’amis qui fêtera l’an prochain son 50ème anniversaire. C’est dire la solidité de la foi du groupe.

Cette année nous avons reçu au milieu de la semaine la visite de Monseigneur Jacques Perrier, 86 ans, qui fut dans sa jeunesse l’aumônier du Centre Richelieu et donc de nombre de membres du groupe, étudiants à la Sorbonne à l’époque. Parmi nous Marie-Claude Dumoulin que j’ai introduite à Saint-Merry.

Un an sur deux nous étudions un texte de la Bible. Et l’autre année nous travaillons sur un thème. Cette année c’était la communion. Nous avons introduit nos réflexions avec le texte de Marguerite Rousselot « Communion n’est pas union » sur le site de Saint-Merry Hors-les-Murs.
Lors de la journée préparatoire nous établissons un calendrier et chacun se propose selon ses goûts pour traiter le thème de la journée et nous répartir ensuite en ateliers

  • Lundi nous avons traité : la communion du Fils et de l’humanité – la Trinité, source et modèle de toute communion
  • Mardi : le chemin synodal, pour être dans l’actualité
  • Mercredi matin : l’Église comme communion
  • Mercredi après-midi : notre pause au milieu de la semaine, nous avons été visiter Saint-Florentin. Nous avons contemplé les vitraux exceptionnels de l’église, 24 verrières, et avons été en communion avec ceux qui les ont faits au XVIème siècle.
  • Jeudi : crises et restauration de la communion
  • Vendredi : fraternité universelle, service des pauvres et annonce de l’Évangile
  • Samedi : nous avons choisi les textes de l’an prochain qui nous permettront de traiter d’Israël dans le désert la fin de l’Exode, le Lévitique et les Nombres.

Cette semaine de prière et de réflexion avec les Écritures et entre amis, nous fait du bien, et nous redonne de l’énergie, si l’on en manquait, pour repartir à servir l’Évangile quotidiennement.
Ainsi nous savons pourquoi nous nous levons chaque matin.

Nos livres de référence ont été Le Christ de Paul de Jean-Pierre Lémonon, des extraits de Maurice Zundel, L’Instrumentum laboris qui nous a fait expérimenter la Conversation spirituelle, L’épître aux Hébreux au regard des Évangiles de Martin Pochon, une monographie sur la communauté Saint-Martin, Vers l’implosion ? de Danièle Hervieu-Léger et Jean-Louis Schlegel, Fratelli Tutti et Evangelii Gaudium.

Danielle Mérian

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.