Noël en famille à Basiliade

J’ai deux familles ; une famille biologique et tous les vieux “séropos” de Basiliade que je côtoie depuis près de 20 ans. Et Noël, c’est d’abord pour eux. Ils sont seuls, terriblement seuls ; alors le jour de Noël, on est ensemble et on se fête… On fait un « menu » de Noël et des cadeaux de Noël ; les accueillis sont servis sur une belle table… Le menu est à la hauteur de l’évènement ; verrine, canard à l’orange, bûche et chacun « ouvre » son cadeau qu’il emmène comme dans les autres familles. Moi, mon Noël, c’est de les regarder, les écouter, une gaudriole par ci, un rire à gorge déployée par là. La famille est nombreuse mais elle est là bien collective et bien vivante

Merci beaucoup aux amies et amis de Saint-Merry qui ont contribué par des cadeaux ou de l’argent à cette journée pleine de soleil

Depuis un certain nombre d’années, j’accompagne les morts isolés au cimetière de Thiais au titre du collectif des morts de la rue. Et lors d’un accompagnement, une petite troupe joyeuse et décontractée mais concentrée et émue nous a accompagnés par ses chants… La chorale de La Cloche et cet accompagnement m’ont tout de suite conquis… Cela a été immortalisé par un documentaire « Au clair de la Cloche »… Dans ce contexte, je leur ai demandé si je pouvais intégrer cette chorale pas comme les autres… J’y vais tous les mercredis entre 18 h et 20 h ; cette chorale est une initiative d’un gars de la rue Tiburce et c’est un moment hors du temps… Les gens de la rue peuvent aussi être à l’initiative et rire ensemble est un vrai bonheur. A l’occasion, faites confiance aux gens de la rue… Ils ont des choses à vous dire et à vous chanter.

Jean-Louis L.

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.