R

Rencontres autour de la Parole : dimanche 21 mars

Nos rencontres autour de la Parole se poursuivent avec leur préparation le lundi soir, puis la mise en ligne du contenu mis au point par l’équipe de préparation. La rencontre autour de la Parole a lieu le dimanche sur Zoom, où que l’on soit : en présentiel ou ailleurs individuellement à l’aide du site et rassemble des personnes jusqu’en province. Des moments intenses d’échanges et de prière ! Des échos de ces échanges nous sont parvenus : une autre façon de faire « Église ».

En Zoom

Nous étions environ 63 personnes présentes autour du Zoom.
La rencontre autour de la parole a duré environ trois quarts d’heure. Mais la connexion a duré  beaucoup plus longtemps : commencée à 10h30, elle s’est terminée vers 13h15 !
Nous étions invités, à la suite du texte de Jérémie, à partager les éclats de Dieu en nous : connaissez-vous Dieu ?

Quelques témoignages nous reviennent mais il y en avait beaucoup d’autres :

  • Je vois Dieu dans la création, la nature qui s’éveille.
  • Je n’ai jamais vu Dieu mais je sens qu’Il est présent et je le trouve dans la rencontre avec les autres.
  • Je vois Dieu dans Jésus Christ.
  • Quand j’étais jeune et malade je sentais la présence de Dieu à côté de moi, ce qui est toujours le cas aujourd’hui.
  • Je ne connais pas Dieu mais je le ressens par son amour infini.
  • Dieu agit en moi par l’intermédiaire de l’Esprit Saint.
  • De Dieu on ne sait rien, on ne peut rien en dire, je ne connais un peu que Jésus.
  • Dans la nouvelle alliance chacun est considéré comme adulte à part entière. Ils n’auront plus à instruire chacun leur compagnon…

Et puis, des intentions de prière circonstanciées, dont nous ne retiendrons que celle-ci pour la confier à toute la communauté : une jeune, frappée brutalement d’amnésie et cela depuis huit jours déjà. 
L’après-partage, après 12h, a permis un long échange sur la vie de la communauté et beaucoup sont restés et  manifestaient un grand besoin de savoir et d’être  mis au courant de l’évolution de la situation, de ce qui s’invente au jour le jour, et de savoir comment y participer.

En Zoom, mais venant de Marseille, cet appel à notre espérance : « vous semblez vous inquiéter de savoir comment exister, ce que vous allez devenir, mais en fait, actuellement, en vivant ce que vous vivez, vous existez et vous inventez votre nouvelle façon d’être et de vivre votre foi ».
En Zoom depuis les Alpes : « malgré l’éloignement, j’ai pu participer à ma première réunion de carême par Zoom, puis à cette célébration. J’ai apprécié ce temps d’écoute où la parole a circulé sans dominant, dans un climat de confiance, ce qui m’a aidée à être en lien avec moi-même.
La vitalité de chacun m’a redonné soif de relation avec Dieu et l’humanité.
Avec vous, je sors d’une certaine torpeur intérieure, je mets à distance le poids de la tiédeur et du doute. Présence redynamisante dont je vous remercie tous. « J’étais dans la joie » !
Avec une pensée pour les personnes n’ayant pas encore la possibilité de bénéficier de ce mode de rencontre. »

En présentiel

Ce dernier dimanche encore, nous nous sommes retrouvés pour partager la parole après la messe de 10h de la paroisse : messe où nous avons largement grossi la foule des paroissiens qui, chaque fois, en sont très heureux et nous le disent.
Nous étions environ 70, peut-être plus, et sommes vite entrés dans la prière, même sans micro. La méditation des textes et les témoignages ont comme chaque fois été profonds et ancrés dans le quotidien des vies partagées. Les chants ont été à la fois bien appropriés aux textes et à notre souffrance : j’ai particulièrement été touchée par le refrain de la prière universelle : « Sème en nous la confiance, garde-nous dans la paix. »

Quelques éclats de Dieu en nous, mais il y en eut beaucoup d’autres :

  • Un éclat, c’est tout petit, mais cela peut avoir de grands effets : ce sont quelques mots, des discussions ou échanges plus longs parfois qui ont nourri ma foi et l’ont fait grandir depuis toutes ces années
  • Un des éclats de Dieu qui est joie pour moi, c’est que nous arrivions, dans ce conflit avec l’archevêque, à construire un projet « pour » plutôt que « contre »
  • Un éclat, celui du printemps, petites fleurs roses légères sur des troncs noirs, éclat du renouveau et celui de la naissance de ma 4ème arrière-petite-fille
  • À travers ce désert de notre communauté, les éclats de Dieu que j’y ai trouvés sont ceux du dynamisme et de la fraternité de la communauté

Et une intention parmi d’autres :
« Je te rends grâce, Seigneur, pour ces prières qui disent si bien « Saint-Merry Hors les Murs » : c’est la vie, le quotidien, les rencontres vécues hors les murs que nous apportons en ce lieu, qui manifestent notre désir de vivre l’évangile chaque jour et que nous partageons ensemble ».
Merci pour ces retrouvailles à la fois spirituelles et amicales qui nourrissent notre foi et notre vie fraternelle.
Pensons à quitter l’église rapidement pour aller « papoter » dans la rue ; c’est un effort car les habitudes ont la vie dure !

Et ce témoignage d’Henri, déposé sur l’adresse de contact après notre rencontre : « Merci pour cette très belle « célébration de la Parole » que je découvre. Je n’avais pas osé être présent pour les précédentes, depuis que nous avons été exclus des murs de Saint-Merry. Vous avez su faire de cette célébration de la parole un instant de prière et de communion intense. C’est vrai qu’on n’avait pas envie de se quitter ! Et quelle audace de proposer un échange sur « ce que nous connaissons de Dieu »! Et quel paradoxe que nous, les vieux chrétiens fidèles entre tous, répondions, plutôt unanimes: « Je ne sais pas, mais… » Bravo encore, continuez !
Vous avez su trouver un positionnement positif, alternatif à la réaction de refus et de réaction violente qui aurait été la mienne… si j’avais été plus jeune ».

CategoriesPrière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *