« La diversité est-elle encore possible dans l’Église de Paris ? ». Notre lettre au pape

Le 21 avril 2021, par l’intermédiaire du nonce apostolique, notre communauté de Saint-Merry Hors-les-Murs a adressé une lettre au pape François, accompagnée d’un dossier de témoignages et de la liste des personnalités qui nous ont publiquement soutenus suite à notre dissolution par l’évêque.

Après avoir expliqué qui nous sommes, et comment nous essayons de suivre les invitations de François lui-même à « aller aux périphéries du monde, innover dans notre langage et nos modes d’annonce de l’Évangile à une société en quête de sens », nous lui avons demandé son soutien, et adressé cette question :

« Nous nous interrogeons sur le souci d’une nécessaire diversité pastorale dans l’Église de Paris, pour répondre à votre appel à la mission dans le monde d’aujourd’hui. Cette diversité est-elle encore possible voire souhaitée dans notre diocèse ? »

Souscrite par le Comité de pilotage de Saint-Merry Hors-les-Murs, la lettre a été signée matériellement par le premier d’entre nous par ordre alphabétique.


Paris, le 21 avril 2021

Cher Pape François,

C’est avec confiance et emplis d’espérance que nous prenons contact avec vous.
En 1975, par lettre de mission, le cardinal Marty avait confié au Centre pastoral nouvellement créé d’inventer « des modes nouveaux pour l’Église de demain ». Il s’agissait de répondre au mieux aux exigences nouvelles de l’annonce de l’Évangile dans un quartier en chantier au cœur d’une société en pleine transformation.

Pendant plus de 45 ans, et sans problème particulier, la célébration eucharistique dominicale, rassemblant des personnes très diverses, certaines se sentant « aux périphéries » de l’Église (nous venons de recevoir près de 400 témoignages de ces personnes), a permis une participation vivante des laïcs avec le prêtre. Par ailleurs de très nombreuses actions d’accueil des personnes d’origine étrangère, de solidarité, de formation biblique et théologique se sont développées, ainsi que de multiples initiatives pour aller à la rencontre de l’art et de la culture contemporaine (le grand musée du Centre Pompidou est proche).
Ces initiatives rejoignent les orientations proposées par le Concile Vatican II et par votre invitation répétée au « Peuple de Dieu » d’aller aux périphéries du monde, d’innover dans notre langage et nos modes d’annonce de l’Évangile à une société en quête de sens. Bien conscients de nos limites, nous pensons avoir contribué à l’expérimentation de l’exigence de synodalité sur laquelle vous invitez l’Église à réfléchir et à innover.

Par lettre du 7 février 2021, l’archevêque de Paris, Monseigneur Michel Aupetit, sans amorce de dialogue ni de rencontres antérieures, a décidé de mettre brutalement fin à la mission confiée par le cardinal Marty, faisant allusion au comportement agressif et dépourvu de charité d’un « petit nombre », ayant abouti à la démission du Père Alexandre Denis, curé de la paroisse et accompagnateur du Centre pastoral, désigné par le diocèse. La célébration dominicale du Centre pastoral est interdite. Le site internet a été fermé sans préalable. Les membres du Centre pastoral n’ont plus le droit d’organiser « quoique ce soit dans l’église », compris d’y venir prier. Des rencontres entre l’équipe pastorale et Monseigneur Benoist de Sinety, vicaire général, avaient tenté de rétablir un certain dialogue. La démission de Mgr de Sinety ne le permet plus, malgré notre désir de demeurer en pleine communion avec l’Église.

Notre communauté a entrepris un travail sur les attitudes reprochées et les dysfonctionnements ayant pu se produire. Des groupes, accompagnés par des personnes compétentes se sont formés pour approfondir les enjeux ecclésiologiques et évangéliques et contribuer à la préparation du synode sur la synodalité prévu pour octobre 2022. Les membres du Centre pastoral ont pu participer aux célébrations pascales dans divers lieux et selon diverses formes. Mais l’absence d’un lieu fixe rend impossible la poursuite d’une vie communautaire.

Cependant notre communauté ne comprend pas la sanction radicale imposée à tous, éloignant des centaines de personnes d’une rencontre avec l’Évangile et l’Église. Vous devinez l’émotion et la souffrance des membres de la communauté, stupéfaite par la brutalité de la décision et sa motivation. Un appel a recueilli plus de 12 000 signatures venues de toute la France et de pays étrangers. Divers organes de presse français et étrangers se sont fait l’écho de cette « crise ».
Hormis les questions relatives à la coresponsabilité prêtres-laïcs, à la synodalité et la démarche aux périphéries, nous nous interrogeons sur le souci d’une nécessaire diversité pastorale dans l’Église de Paris, pour répondre à votre appel à la mission dans le monde d’aujourd’hui. Cette diversité est-elle encore possible voire souhaitée dans notre diocèse ?
Dans l’espoir que, proches du « moment » de la Pentecôte, nous puissions trouver les voies d’un véritable dialogue au sein de l’Église, nous espérons que la recherche de l’unité dans la charité finisse par l’emporter sur les légitimes diversités d’action pastorale.
Aussi, nous sollicitons, ardemment tout votre soutien pour notre communauté blessée mais confiante et vous prions de croire, cher Pape François, en notre affection dans la foi, notre soutien dans la prière et notre respectueuse reconnaissance.

Pour la communauté Saint-Merry Hors-les-Murs

Le comité provisoire de pilotage

Guy AURENCHE
Sylvie de BENGY
Jean-Philippe BROWAEYS
Bernadette CAPIT
Jacqueline CASAUBON
Jacques DEBOUVERIE
Marianne GRILHE
Danielle MERIAN
Vincent MOREAU
Alexandra N.
Sylvie PARIS
Didier PENY
Philippe PEPIN
Pietro PISARRA
Anne RENE-BAZIN
Marguerite ROUSSELOT
Pierre SESMAT
Nathalie THILLAY

Contact : contact@saintmerry-hors-les-murs.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.