D

Dimanche 4 juillet 2021: « Il s’étonna de leur manque de foi »

Partage de la Parole, ce dimanche 11h15, informations de connexion en visio :

Pour introduire la prière :

Mozart l’Egyptien : double quatuor en fa pour clarinette, violon, viole, violoncelle
https://music.youtube.com/watch?v=AaYQ4dUrWBs&feature=share

Accueil

Bonjour à toutes et à tous.
Cet été il n’y aura pas de partage en présentiel à Saint Merry, nous accueillerons avec plaisir tous ceux qui veulent nous rejoindre pour un partage en Zoom dont le lien se trouvera sur le site de Saint Merry-Hors-les-Murs.
Lundi nous étions une quinzaine à la préparation et nous avons fait le choix de garder les trois textes du jour. Ces textes tournent autour de la foi et de la confiance qui sont un don de Dieu. La grâce qui nous est donnée malgré nos faiblesses permet à chacun d’être soi-même.
Nous commencerons par la lecture de l’Evangile de Marc qui nous a conduit à choisir la phrase du lutrin : « Il s’étonna de leur manque de foi ».
Entrons en partage par le signe de croix : au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Bernard R.

Alléluia (Schütz):

https://www.youtube.com/watch?v=QfkgqfvNTZ0

Évangile (Mc 6, 1-6) : ” Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté, sa maison “

En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent. Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. 
Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. »  Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains. Et il s’étonna de leur manque de foi. Alors, Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.

Christus in the synagogue – Auteur inconnu – Eglise orthodoxe USA

Méditation musicale:
https://www.youtube.com/watch?v=5KS7RxEedyI
Erik Satie Gnosienne n°2: avec étonnement

Au livre d’Ézéchiel (Ez 2, 2-5): ” l’Esprit vint en moi et me fit tenir debout “.

En ces jours-là, l’esprit vint en moi et me fit tenir debout. J’écoutai celui qui me parlait. Il me dit : « Fils d’homme, je t’envoie vers les fils d’Israël, vers une nation rebelle qui s’est révoltée contre moi. Jusqu’à ce jour, eux et leurs pères se sont soulevés contre moi. Les fils ont le visage dur, et le cœur obstiné ; c’est à eux que je t’envoie. Tu leur diras : ‘Ainsi parle le Seigneur Dieu: ” Alors, qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas – c’est une engeance de rebelles ! – ils sauront qu’il y a un prophète au milieu d’eux. »

Et il s’étonna de leur manque de foi.

Mc 6, 6

Résonance

Étonnant cet étonnement de Jésus. Plutôt rassurant.
Dans d’autres textes, Jésus apparait en colère ou en désolation. Dans Ézéchiel, le Seigneur est plus dur et traite les fils d’Israël de rebelles, d’endurcis, d’obstinés.
Jésus lui, s’étonne. Il prend au sérieux le doute de ses concitoyens. Notre propre doute aussi ! Sans faire de reproches. Il s’étonne et il s’interroge lui-même. Qu’est-ce qui n’a pas marché pour que ses concitoyens manquent le rendez-vous de la foi ?
C’est à partir de notre incroyance, notre manque de foi, notre doute, de notre difficulté à nous mettre en position d’accueil, que Jésus veut se placer pour nous partager une bonne nouvelle.
Jésus semble reconnaître que ce rendez-vous de la foi est étonnant. La foi est un cadeau, une gratuité, une grâce dira Paul. Elle est reçue. La grâce n’est pas de la magie. Pas plus la négation de notre liberté. Elle rappelle que nous pouvons nous mettre en attitude d’accueil de l’autre, des autres, du Seigneur. Oui, c’est bien cet esprit, cette grâce qui permet au prophète de vivre debout.
La foi n’est pas une construction volontaire du croyant. Pas facile d’accepter un don gratuit, ou de se mettre en attitude d’ouverture, de non maîtrise !
La foi a aussi à voir avec notre liberté. Qui dit liberté dit responsabilité. Qui dit cadeau, dit accueil de ce cadeau. Nous manquons souvent la rencontre parce que nous n’accueillons pas l’autre, ce qu’il veut nous partager.
Pas facile d’accueillir l’autre comme un prophète, un révélateur d’amour, de vie. Nous n’accueillons pas l’autre parce que nous l’enfermons dans l’image que nous avons construite de lui, comme les habitants de Nazareth avec leur concitoyen Jésus : un menuisier tout simple, trop simple, … ne pouvait tenir que des paroles ordinaires !
Se défaire d’une certaine image de l’autre, des autres, de dieu. C’est à cela que nous conduit l’étonnement de Jésus à propos de notre manque de foi.
Et n’oublions pas que l’accueil invite au partage. Le cadeau gratuit ainsi accueilli volontairement est fécond parce qu’il se transforme en partage.

Guy Aurenche

Méditation: Vivaldi Nisi Dominus – Cum dederit

https://music.youtube.com/watch?v=bBrmmfjT4VQ&feature=share

Partage autour de la Parole:

La foi et la confiance, un don à recevoir et à partager…
Quelle expérience en faites-vous ?

Lettre de Paul aux Corinthiens (2 Co 12,7-10)

Frères, les révélations que j’ai reçues sont tellement extraordinaires que, pour m’empêcher de me surestimer, j’ai reçu dans ma chair une écharde, un envoyé de Satan qui est là pour me gifler, pour empêcher que je me surestime. Par trois fois, j’ai prié le Seigneur de l’écarter de moi. Mais il m’a déclaré : « Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » C’est donc très volontiers que je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ fasse en moi sa demeure. C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes. Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.   

                                         

Chant: Pour inventer d’autres espaces  H123-1 (Rimaud – Akepsimas) 

extrait de : https://youtu.be/FgbhgyANqV0

Chemin – Photo J. Idoux

Pour vous tenir hors des impasses   
Et vous guider aux lieux déserts,
Il étendit les bras :
Les flots se sont dressés,
Son peuple a traversé
Au merveilleux sentier
Qu’il a rouvert.
Pourquoi ne pas franchir la mer ?
Depuis le jour du sang versé,
Vous savez bien que tout est grâce.

Dévoilement – Photo J. Idoux

Pour embrasser toutes les races
Dans sa bénédiction de feu
Il étendit les bras :
Le monde est attiré
Au centre du foyer
Où l’on peut voir brûler
Le cœur de Dieu.
Pourquoi ne pas lever les yeux ?
Depuis le jour du sang versé,
Vous savez bien que tout est grâce.

Photo J. Idoux

Pour vous garder près de sa face
Et vous transfigurer d’Esprit,
Il étendit les bras :
Le voile est déchiré,
Le livre, descellé,
Qui retenaient caché
Le Dieu de vie.
Pourquoi ne pas courir à lui ?
Depuis le jour du sang versé,
Vous savez bien que tout est grâce.                                         

Intentions de prière

” Qu’avez-vous à confier à Dieu et à toute la communauté ce matin ? “

Refrain (par le groupe-chant de Saint-Merry) :
Vers toi Dieu fidèle et plein d’amour, nous levons le regard de notre cœur
Sème en nous la confiance, garde-nous dans la paix

En communion avec tous les chrétiens qui prient , dans les églises, en visio et partout dans le monde
Notre Père

Accueillir le don, faire confiance

Photo by Jannis Lucas on Unsplash

CategoriesCélébration

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.