P

Petite École d’écoute et de dialogue

La Petite École d’écoute et de dialogue nous invite à travailler notre écoute par le truchement de la Parole de Dieu : dire au « je » ce que j’en entends, puis entendre ce que chacun entend de la Parole, sans réagir et sans interpréter pour se laisser bousculer. L’autre m’invite à avoir un regard différent, et peut-être ainsi, à changer ma vision et mon ressenti de l’Autre divin ou de l’autre humain.

Écouter vraiment, est-ce si spontané et si facile ?

… et pourtant, c’est fondamental !

Pour ce faire, nous nous sommes réunis sept fois le mardi en juillet et en août, pendant une heure en visio pour expérimenter autour de textes de Marc, et en suivant avec souplesse quelques règles qui nous ont bien aidé (cf. charte « Vers une écoute chrétienne ») :

  • Chacun parle au « je »
  • Chacun apprend à exprimer ce qui relève du factuel et ce qui relève du ressenti
  • Chacun écoute dans le respect, sans interrompre, « sans répondre »
  • Chacun écoute sans « (pré-)juger/évaluer/commenter » le ressenti d’une personne
  • ….

A la fin de l’été nous avons décidé de poursuivre jusqu’à l’Avent, toujours avec l’Évangile de Marc : le mardi 18h30 en visio (lien sur le Flash hebdo).

Témoignages de participants

Lire un texte de Marc qui nous dit comment Jésus écoute. Expérience riche et motivante.  La preuve, on continue l’expérience au-delà de l’été.  
JL.L.

Fruits des partages du mardi avec la ” Petite École”:
– Avoir rencontré la pensée-sensibilité-foi de frères et de sœurs de Saint-Merry Hors-les-Murs et celle de la Communauté de Marc il y a 2 000 ans
– 3 mois après le début je suis plus éveillée par rapport à l’altérité et à mes limites,
– et plus engagée à servir l’immense chantier d’ écoute et de dialogue en tentant de discerner l’appel du Souffle au cœur de nos partages
S.C
.

Oui l’écoute et la discipline qu’elle implique si l’on veut éviter un dialogue de sourds, est la base d’une relation qui porte des fruits ! Se frotter aux textes demande chaque fois un effort, on le redoute presque ! Mais après chaque rencontre, on repart avec quelque chose de plus, une confiance redynamisée par exemple.
C.G.

Expérience riche pour relire ou découvrir des textes qu’on avait l’impression de connaître par cœur. L’approche de chacun ouvre à une nouvelle expérience.
J’espère que « cette petite écoute » continuera au-delà de l’été. C’est le plus beau compliment que je puisse faire à ce groupe.

C.B.

J’ai particulièrement apprécié ces rencontres du mardi, car la méthode était pour moi une découverte en ce qui concerne la 2ème étape de ce partage: faire un tour de table et éviter de se couper la parole, je l’avais déjà souvent  expérimenté avec d’autres groupes, mais devoir réagir en formulant ce qu’on découvert grâce à la réflexion d’un autre participant fait qu’on doit se décentrer et être beaucoup plus attentif à ce qui se dit – je dirai qu’on n’en perd pas une “miette” et cela est à chaque fois très stimulant et nourrissant.
S.R.

Cette expérience m’a appris à mieux écouter l’autre pour ce qu’il dit, sans préparer ma réponse ; j’ai appris aussi à oser la confiance avec mes interlocuteurs parce qu’ils sont dans la bienveillance et dans une posture d’acceptation ; j’ai découvert la merveilleuse diversité de chacun, parfois insoupçonnable, et la richesse de nos impressions.
Aucun désir de faire prédominer une opinion ne vient perturber l’expression de chacun et le partage.
M.R.

La Petite École d’écoute et de dialogue, pourquoi ?

L’écoute de l’autre et le dialogue avec des « personnes différentes » sont mis en œuvre concrètement depuis la fondation du CPHB. Nous estimons que nous serions chacun personnellement plus heureux si notre communauté savait mieux écouter et dialoguer. Par la Petite École nous nous entraînons à écouter et à échanger, nous découvrons par nous-mêmes et sur nous-mêmes, les bienfaits d’une communication bienveillante dans un cadre fait pour cela. Ce temps de partage est aussi l’occasion de mieux percevoir dans sa diversité la foi de nos sœurs et frères, et la richesse des différences quand l’écoute et le dialogue les transforment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.