Cet été, Saint-Merry Hors-les-Murs a tenté l’expérience de jalonner les dénommées « vacances » avec des repères intéressants et variés. Ces moments passionnants nous ont fait découvrir la communauté sous des angles inattendus et ont tissé des liens nouveaux.

Il y avait un refrain qui nous incitait au silence et au repos, et pourtant il y avait aussi une autre petite chanson : c’est l’été, on a du temps, tout le monde ne part pas, les visios effacent les distances, la communauté a besoin de resserrer des liens, nous ne nous connaissons pas assez…
Alors finalement, pour une minorité, pour un essai, pour ces deux mois, nous avons lancé les Lumignons d’été avec ceux qui voulaient bien consacrer une heure pour parler de ce qu’ils voulaient, quand ils voulaient, comme ils voulaient..et sans inscription.
Le saut dans l’inconnu ! Quel pari…

Pari tenu.
Il y a eu certes deux échecs retentissants pour des problèmes de connexion dus à d’agréables vacances à la campagne. Les Amérindiens de Joëlle C. et l’association Baobab fondée par Jean de S. en ont fait les frais… Stress des deux côtés d’un téléphone aussi sourd que l’internet était muet à notre désolation à tous. C’est pourquoi Jitsi serait si bien : on peut se connecter sans l’organisateur.

Lors de douze rencontres, nos amis nous ont fait découvrir leur métier, leur passion leur association, une partie de leur savoir.

  • Graphothérapie avec Anne-Sophie Boutry, une pratique qui améliore la confiance en soi avec douceur. Anne-Sophie est par ailleurs sculpteur et prépare une exposition. Elle fait profiter les autres de son art lors de stages permettant une meilleure expression personnelle.
  • José Nyengo Mandiangu, notre ami prêtre, a pu montrer l’importance de l’action de son association au Congo Brazza qu’il n’a pas quittée, même s’il en est loin. Cliquez ici pour la connaître et l’aider.
  • Deux Formations en informatique pour lancer des visio avec Jitsi ont été assurées dans les rires et le suspense : c’est vraiment facile d’en organiser ou de s’y rendre, et Patricia M., maintenant, peut désormais également vous former pour soulager les organisateurs.
  • Danielle M. a présenté avec sa fougue habituelle son association qui lutte contre l’excision (https://www.sosafricainesendanger.org/).
  • Nous avions sollicité Etienne Godinot qui est très actif à l’INRC (Institut de Recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits) et spécialisé dans la communication non-violente et nous aidera sans doute sur ce chemin. : https://www.irnc.org. Mais finalement il est intervenu avec son ami Serge Couderc sur Marcel Légaut qu’ils ont très bien connu, tous deux avec nombre de documents visuels. (https://www.irnc.org/IRNC/Diaporamas/460 : faites défiler, vous aboutirez à Légaut, cet ami de Saint-Merry).
  • L’hébreu… Ce sont les particularités des temps verbaux de sa grammaire (en particulier le vav conversif) et l’alphabet dont nous n’avons pu voir que les premières lettres avec Elisabeth Smadja.
  • Les Lumignons d’été ont doucement éclairé une après-midi en Palestine avec notre ami Ziad Medoukh et ses étudiantes, heureuses de traverser grâce à Laurent B., les barrières qui les étouffent…
  • Et le dernier Zoom, par Marie-Claude Jardel, nous a initiés à la civilisation macédonienne, à la fois traitée de Barbare par les Grecs, mais si raffinée et si proche d’eux… La mort heureuse se traduisait pour eux en un festin éternel. Les fresques des tombeaux de Philippe de Macédoine, les masques d’or sur les visages des guerriers tombés au combat, les stèles des adieux déchirants des époux… montrent leur conception de l’au-delà. (La conférence et la discussion ont été enregistrées (1 h) et vous pouvez écrire au flash pour la demander).

Les Lumignons d’été ont vu des rencontres inattendues, car non seulement nous ignorons les passions et les activités de nombre d’entre nous (vu le nombre et la dispersion) mais encore nous ne nous connaissons pas tous…
Une attention prioritaire à avoir lors de nos rencontres, trop rares, en présentiel ?

L’allumeuse de lumignons

P.S. Si vous voulez vous proposer à votre tour, écrivez au Flash Hebdo, car peut-être recommencerons-nous un autre pari ?

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.