D

Dimanche 30 juillet 2023. « Demande ce que Je dois te donner »

En ce dimanche, Dieu nous prie de demander, c’est le monde à l’envers !
Mais pourquoi pas ? Que pourrait Dieu sans nous ? Réunis en son nom ne sommes-nous pas le corps du Christ ? N’est-ce pas à travers nous qu’il aime, qu’il soulage et qu’il réconforte ?

Entrée en prière

Stravinsky : Three Easy Pieces (for Piano Four-Hands) – II. Walt

Accueil   

Bonjour aux habitués, aux occasionnels, et aux nouveaux participants, et bienvenue pour la célébration de ce 17ème dimanche ordinaire, qui est également la 117ème rencontre du dimanche en zoom de la communauté de Saint-Merry Hors-les-Murs.
Nous avons choisi de l’axer sur deux idées fortes qui s’entrelacent dans les textes du jour :
la prière de demande, et le discernement de l’essentiel, auxquelles fait écho la phrase choisie en exergue, adressée par Dieu à Salomon :
« Demande ce que Je dois te donner ».

Entrons ensemble dans cette célébration, au nom du Père, du Fils et de l’Esprit.                           

Blandine A.

📖   Premier Livre des Rois (3, 5.7-12)                   

En ces jours-là, à Gabaon, pendant la nuit, le Seigneur apparut en songe à Salomon. Dieu lui dit : « Demande ce que je dois te donner. » Salomon répondit : « Ainsi donc, Seigneur mon Dieu, c’est toi qui m’as fait roi, moi, ton serviteur, à la place de David, mon père ; or, je suis un tout jeune homme, ne sachant comment se comporter, et me voilà au milieu du peuple que tu as élu ; c’est un peuple nombreux, si nombreux qu’on ne peut ni l’évaluer, ni le compter. Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache gouverner ton peuple et discerner le bien et le mal ; sans cela, comment gouverner ton peuple, qui est si important ? » Cette demande de Salomon plut au Seigneur, qui lui dit : « Puisque c’est cela que tu as demandé, et non pas de longs jours, ni la richesse, ni la mort de tes ennemis, mais puisque tu as demandé le discernement, l’art d’être attentif et de gouverner, je fais ce que tu as demandé : je te donne un cœur intelligent et sage, tel que personne n’en a eu avant toi et que personne n’en aura après toi. »

Berruguete, Pedro Salomon C. 1500 Musée Paroissial Santa Eulalia De Paredes De Nava

Résonance

Dieu dit à Salomon : Demande ce que je dois te donner.
Dieu nous prie de demander et c’est le monde à l’envers !
Mais pourquoi pas ? Que pourrait Dieu sans nous ? Réunis en son nom ne sommes-nous pas le corps du Christ ? N’est-ce pas à travers nous qu’il aime, qu’il soulage, qu’il réconforte ?

À travers-nous. Peut-être est-ce là le mot important. Comment peut-on laisser Dieu passer à travers nous si nous ne vivons pas pleinement sa Parole, si nous ne la prions pas, si nous ne la faisons pas tellement nôtre que c’est elle qui agit en nous, qui nous fait « garder ce qui est bon et jeter ce qui ne vaut rien ».

Je crois que le lien entre la Parole et notre quotidien, c’est la prière. C’est elle qui nous dit que sans Dieu, sans sa Parole vivante, nous sommes nous aussi impuissants. C’est elle qui nous ramène à l’essentiel, elle encore qui nous fait sortir de nous-même et aller vers les autres.

Nous nous posons pourtant souvent la question de l’efficacité de cette prière. Prier pour la paix ne semble pas très bien fonctionner en ce moment ! Mais cela ne nous ouvre-t-il pas à un désir de paix autour de nous, à en être porteurs ? Cela ne nous met-il pas en communion avec les désirs, les souffrances de chacun ?

En fait, Dieu nous prie et nous prions Dieu. Et c’est comme une respiration, un souffle agissant qui circule.
Alors nous pouvons dire avec Patrice de la Tour du Pin :

Tourne mes sens à l’intérieur
Force mes pas à l’aventure
Pour que le feu de ton bonheur
À d’autres prenne.

Christine B.

Chant – Méditation musicale   

« Prière, souffle de Dieu au chant de l’homme,
Prière, souffle de l’homme au chant de Dieu. » 

Photo Aaron Turden Sur Unsplash

1. Je voudrais que mes mots,
À genoux devant toi, se taisent.
Qu’un silence de lac
Reflète ta douceur de père.

2. Je voudrais que l’étoile,
Au plus profond de moi, se lève.
Qu’elle effleure un instant
La paume de ton ciel, ouverte.

3 Je voudrais, par ton nom,
Soulever l’océan des hommes.
Qu’une lame de fond
Dépose doucement leurs peines

Introduction au texte de Jacques Musset

Nous avons voulu partager avec vous notre conviction que si la prière adressée à Dieu nous donne des forces, c’est par l’intermédiaire de nos frères et sœurs en humanité, en vous proposant un texte de Jacques Musset, qui a été lu la semaine dernière à la célébration d’À Dieu de notre amie Élisabeth Descours.

On dit que tu nous parles,
mais je n’ai jamais entendu ta voix
de mes propres oreilles.
Les seules voix que j’entends
ce sont des voix fraternelles
qui me disent les paroles essentielles.

On dit que tu fais route avec nous,
mais je ne t’ai jamais surpris à mêler tes pas
à ma propre marche.
Les seuls compagnons que je connaisse
Ce sont des êtres fraternels
Qui partagent la pluie, le vent et le soleil.

On dit que tu nous aimes,
mais je n’ai jamais senti ta main se poser
sur mes propres épaules.
Les seules mains que j’éprouve
ce sont des mains fraternelles
qui étreignent, consolent et accompagnent.

Mais, si c’est toi, ô mon Dieu
qui m’offres ces voix, ces compagnons, ces mains,
Alors, au cœur du silence et de I‘absence,
Tu deviens, par tous ces frères,
parole et présence.
Béni sois-tu !

Jacques Musset

Photo Priscilla du Preez sur Unsplash

Résonance 

Ce texte du livre des Rois rend compte d’un dialogue dont Dieu a l’initiative ; fait rare, Dieu demande à Salomon, jeune roi d’Israël, ce dont il a besoin pour mener à bien son rôle de roi. Habituellement, c’est le croyant qui prie Dieu de lui apporter ce dont il a besoin.

Dieu se manifeste ici comme un Père, attentif, soucieux de l’accomplissement de son « sujet », non pour son propre profit (une petite demande perso) mais une demande bien plus large, qui vise ici l’avenir de son peuple.
Salomon est bien conscient qu’il tient son pouvoir de Dieu et de David son père, mais aussi de la difficulté de mener à bien sa nouvelle fonction. En réponse, modeste et humble, il demande à Dieu, non la glorification de sa personne, ni les bénéfices dont il pourrait tirer de sa fonction, mais la capacité de discernement pour gouverner, ce qui lui parait le plus essentiel.
Salomon veut ainsi rendre puissante l’Alliance entre Dieu et son peuple, par l’attention qu’il porte à l’accomplissement d’Israël, en sachant discerner ce qui sera bon pour son peuple. Par cette action dont il se veut l’initiateur et le responsable, il donne toute sa place à la relation entre Dieu et son peuple.
Dieu se réjouit de cette demande et l’exauce.

Je voudrais encore citer un autre épisode où l’homme est appelé à prendre responsabilité pour faire advenir le projet de Dieu. Le livre de l’exode nous raconte le peuple Hébreu, esclave de l’Égypte, fuyant le pays sous la conduite de Moïse. Mais l’armée de pharaon est à sa poursuite. Le peuple récrimine et Moïse de faire appel à Dieu pour se sortir de ce massacre imminent. Que dit Dieu ? Pourquoi crier vers Moi (sous-entendu pourquoi attendre le miracle de l’intervention de Dieu) ? Mettez-vous en route dit Dieu. Ils le font. Et la mer se referme sur l’armée de pharaon.

Qu’il s’agisse de Salomon, de Moïse, du peuple, la demande de Dieu est que l’homme, fort du recours au discernement et en phase avec Lui, se prenne en main et soit responsable de son destin ; alors Dieu vient en appui. Alors osons !

André L.

Chant : À qui irais-je Seigneur ?

Paroles : C. Barbey – A. Cabantous / Musique : L. Boldrini

À qui irais-je Seigneur ?
Tu dis la parole éternelle
À qui irais-je Seigneur ?
Tu es la parole de vie
À qui irais-je Seigneur ?
Tu as les paroles de vie éternelle


Toi qui penses l’homme essoufflé
À qui irais-je Seigneur ?
Et ne crois plus aux temps promis
À qui irais-je Seigneur ?
Si tu savais le don de Dieu.

Pour les voyageurs démunis
À qui irais-je Seigneur ?
Battus de vent, courbés de peine
À qui irais-je Seigneur ?
Deviens chemin et vérité.

Photo By Dominik Lalic On Unsplash Scaled

Introduction à l’Évangile

Salomon a su formuler sa prière de demande avec sagesse, en demandant justement le don de discernement. L’Évangile de Matthieu va encore plus loin dans le discernement, puisqu’il s’agit ici de savoir choisir l’essentiel.

Blandine A.

📖   Évangile de Jésus-Christ selon Matthieu (13, 44-48)

En ce temps-là, Jésus disait à la foule ces paraboles :
« Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ. »
Ou encore : « Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. »
« Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. »         

Partage 

Dieu dit à Salomon : « Demande ce que Je dois te donner », alors
Pour moi, quel est l’essentiel ?

Petite Valise Ancienne 04

Méditation musicale 

Harry PARTCH – Castor et Pollux

Quelques interventions lors du partage :

  • Savoir la différence entre ma volonté, ce que je désire faire, et ce qui vient de la Vie en moi. 
  • Vivre l’humanité en pleine justice, oser accomplir mon chemin, rencontrer Dieu… tout est complémentaire. 
  • La sagesse et l’humilité.
  • Ne pas gâcher le temps, le temps est précieux, découvrir ce qui est essentiel dans le temps qui nous est donné et oser s’accorder du temps. 
  • Mettre de la tendresse et de l’humanité dans l’amour : quand on aime une personne concrète, la regarder pour elle-même en ce qu’elle est.
  • Savoir aimer vraiment une personne, comme une maman qui vieillit en la respectant et sans la blesser.
  •  Savoir garder le souvenir d’un moment de grâce dans la nature quand le temps semble s’arrêter, pour quand on se retrouve dans la grisaille et pour redonner cette beauté aux autres.
  • Longtemps j’ai cru que l’essentiel était la liberté, mais c’est plutôt la paix, le silence de la paix, être en paix avec les autres et avec soi.
  • Être en paix avec moi-même, être serein, trouver les équilibres et choisir la manière dont je  dépense mon énergie.
  •  Trouver l’équilibre entre le silence dont j’ai besoin et les échanges nourrissants avec les autres en étant à leur écoute.

Psaume 118

Image-levres-et-papillons

Mon partage, Seigneur, je l’ai dit,
c’est d’observer tes paroles.
Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche,
plus qu’un monceau d’or ou d’argent.

Que j’aie pour consolation ton amour
selon tes promesses à ton serviteur !
Que vienne à moi ta tendresse, et je vivrai :
ta loi fait mon plaisir.

Aussi j’aime tes volontés,
plus que l’or le plus précieux.
Je me règle sur chacun de tes préceptes,
je hais tout chemin de mensonge.

Quelle merveille, tes exigences,
aussi mon âme les garde !
Déchiffrer ta parole illumine
et les simples comprennent.

Prière universelle

Quelles intentions souhaitez-vous confier à Dieu
et à la communauté ?    

         ♫ Refrain
Parle à nos vies, guéris-nous de notre indifférence,
Parle à nos vies, Seigneur, et nos yeux te verront dans la nuit

Nous prions pour :

  • Les femmes afghanes toujours plus persécutées.
  • Que la Parole, le souffle de Dieu touche des hommes et des femmes de plus en plus nombreux.
  • Les jeunes qui vont se retrouver aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Lisbonne, cette semaine.
  • Les pêcheurs et tous les navigateurs qui nous fournissent en poisson, nous les “terriens”.
  • Cet africain qui en gare de Briançon n’est pas monté dans le train comme les autres de son groupe. Depuis je pense souvent à lui et m’inquiète de savoir pourquoi il n’a pas pris ce train pour Paris.
  • Mon beau frère dont la sœur malade a décidé de mettre fin à ses jours. Prions pour les malades en fin de vie et leurs familles.
  • Ma petite paroisse à la campagne qu’elle sache accueillir les futurs baptisés et leurs familles.
  • La communauté de mon village de Normandie si fidèle et constante dans sa célébration du samedi soir.
  • Qu’en cette période de violence nous sachions ne pas répondre par la violence.
  • Le Niger et les pays d’Afrique qui sont en ce moment en proie aux troubles.
  • Mes amis athées qui se sentent parfois un peu à l’étroit.

Et nous rendons grâce pour ce partage et “ces essentiels” exprimés, et pour cette période de vacances en pensant à ceux qui sont seuls voire à l’hôpital.

Notre Père

Prière finale – Première phrase de Paul aux Romains (8, 28)

Frères, nous le savons, quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout contribuer à leur bien, puisqu’ils sont appelés selon le dessein de son amour. 

Bénédiction                                           

                                                                                                                

Photo Milada Vigerova Sur Unsplash
Photo Milada Vigerova Sur Unsplash

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.