C

Célébrons les multiples dimensions du travail

Dans sa lettre apostolique introduisant l’année de saint Joseph, François nous rappelle que « Jésus a appris de lui la valeur, la dignité et la joie de ce que signifie manger le pain, fruit de son travail ».

Ce 1er mai nous fêtons le travail et saint Joseph travailleur. C’est ainsi une occasion de m’interroger sur notre façon de célébrer le travail : celui de ceux qui peuvent transformer directement en pain le fruit de leur travail mais aussi celui moins quantifiable car non rémunéré des travailleuses (et dans une moindre mesure, travailleurs) au foyer. La revue Courrier International proposait en une début avril « le Revenu Universel c’est maintenant ! », ce concept révolutionnerait certainement notre vision du travail.

Car la valorisation du travail va bien au-delà du salaire : lorsque celui-ci permet épanouissement, intégration sociale, confiance en soi, l’enrichissement est bien plus que matériel. En cela, les actions du groupe Solidarités Nouvelles face au Chômage ont une portée bien plus grande que celle déjà bien essentielle d’accéder à nouveau à un emploi.

Comment alors promouvoir le travail épanouissant ? À mon sens, c’est grâce à l’école que ces aspirations peuvent se concrétiser. Même si en France, les écoles ont moins fermé qu’ailleurs, partout le décrochage scolaire est une menace pour la qualification, l’accomplissement, l’avenir de toute une génération. À l’échelle mondiale, la menace est grande, l’UNICEF compte à la mi-avril plus de 1,57 milliards d’enfants hors de l’école dans plus de 200 pays, représentant 83 % des enfants dans le monde.

Et pour nous, membres de Saint-Merry hors les murs, quelle dimension donner au travail ? Lors de nos derniers échanges, une de mes co-billettistes nous décrivait comme « une communauté au travail, vaille que vaille » !

                                                                                             Léa S.-B.

Billet du dimanche 2 mai 2021

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.