P

Pour une Église synodale : communion, participation et mission

Le synode sur la synodalité est vigoureusement re-programmé !
La méthode Bergoglio ? Tout mettre sur la table, écouter ceux qui ne sont pas d’accord, prendre son temps puis décider : un homme patient, un fin stratège.
Des étapes qui s’accélèrent
Le 30 avril la méthode synodale est lancée par le Pape, analysée et interrogée par Jacques Debouverie sur notre site (« La synodalité, un style » ), non pas un parlement mais un style de vie ecclésiale : l’Église peut et doit être une ressource pour le monde.
Le 21 mai c’est le rythme de ce synode qui est bousculé. En même temps un calendrier repoussé à 2023, et une ambition décuplée : l’implication de tous est mise en avant. Car tous les membres de l’Église sont des sujets actifs de l’évangélisation, et « ce qui concerne tous doit être discuté par tous »
Le 4 juin, autre secousse, la démission du cardinal Marx, ancien président de la conférence des évêques allemands, autour du manque de prise de conscience de la responsabilité collective de l’Église dans la crise des abus sexuels.
De nombreuses thématiques à discuter viennent à l’esprit. Comme repère, on peut évoquer les quatre axes retenus dans le chemin synodal allemand :

  • le pouvoir et la séparation des pouvoirs au sein de l’Église,
  • le rôle et le mode de vie des prêtres,
  • la morale sexuelle de l’Église,
  • les femmes dans les ministères et les postes de responsabilité de l’Église

Mais surtout, c’est un processus qui s’engage, processus de délibération et de discernement. Qui y est prêt dans les organisations d’Église ? Comment en faire la pédagogie, l’apprentissage ? Les synodes français ont-ils fait l’objet d’une évaluation ?
Au fait s’agira-t-il de discuter de l’Église ou de la vie des communautés ?
Un conseiller en transformation des entreprises indiquait que la première étape pour engager un changement était la prise de conscience du besoin de changement : ainsi sur cette prise de conscience, où en sommes-nous, dans l’ Église de France, dans le diocèse de Paris, dans notre communauté ?
Prière, silence et discernement : que notre communauté de baptisés se prépare à ce style de vie ecclésiale !



Liens utiles

Exercer la synodalité : le cas allemand, le cas australien – conférence Zoom 11 juin – 20h22h – CCB-Lyon https://us02web.zoom.us/j/87679674212?pwd=ZGJHZ3Vmc1FnNXoyMklUbHZENENRQT09

Pour information : le déroulement du synode, les échéances

A propos de la démarche synodale… quelques extraits du document Episcopalis Communio signé le 15.09.2018 par le pape François peuvent nous mobiliser, et en mobiliser d’autres. (Guy Aurenche 01/06/021)

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.