S

Synodalité, discernement communautaire et conversion

Jean-Philippe Browaeys nous commente les documents encadrant le synode sur la synodalité – Document préparatoire et Vademecum – qui ont été le point de départ des réflexions du groupe Ecclésiologie.

On aurait pu dire aussi : « Marcher ensemble : comment ? Pourquoi ? Pour aller où ? ». En effet, on ne cesse de se gargariser du mot « synodalité »par les temps qui courent, en Église ! Ce mot, le met-on pour autant à toutes les sauces, ou ne le réduit-on pas parfois au développement d’une vraie co-responsabilité et de la démocratie dans l’Eglise, pour limiter les abus ? Alors qu’il s’agit, selon les documents officiels[1], d’une démarche communautaire beaucoup plus large, qui relève d’un processus spirituel[2] apte à ouvrir les cœurs et les consciences à des réformes de fond nécessaires à l’Eglise, processus qui ne se perfectionne ou ne s’apprend que collectivement : « Cette redécouverte des racines synodales de l’Église impliquera un processus d’apprentissage humble et commun de la manière dont Dieu nous appelle à être l’Église du troisième millénaire »[3].

…/…

Lire l’intégralité de l’article de Jean-Philippe Browaeys


[1] Deux documents sont la source de cet article : le document préparatoire du Synode : Document préparatoire : “Pour une église synodale, communion, participation et mission” – Église catholique en France et le vademecum pour le Synode sur la Synodalité : Vademecum FR 3 déc 2021.docx (synod.va)
[2] Vademecum § 2.2. « Il ne s’agit pas d’un exercice mécanique de collecte de données ou d’une série de réunions et de débats. »
[3] Vademecum § 1.1.

CategoriesSynode

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.