C

Christian Boltanski au mahJ

Les liens des Saintmerriens avec l’œuvre de Christian Boltanski sont forts, comme le rappelait un article dans Saint-Merry Hors-les-Murs. Deux opportunités, au mahJ et au Louvre, sont offertes pour enrichir notre approche de cet artiste.

Le mahJ

6997_24862_nss3_MAHJ_800

« Les habitants de l’hôtel de Saint-Aignan en 1939 » est une œuvre majeure, comme l’artiste aimait à le faire : aborder de manière minimale la mémoire et l’absence.  Cette installation est d’ailleurs la principale évocation de la Shoah dans ce musée.

Après une rigoureuse recherche dans les archives pour documenter l’ensemble des habitants juifs de l’hôtel de Saint-Aignan en 1939, 80 affiches dispersées de façon aléatoire ont été collées sur le mur de la courette du musée. Chaque affiche porte un prénom, nom, lieu de naissance, métier, et parfois la date du convoi.

A l’occasion de la restauration de cette œuvre, Isabelle Filleul de Brohy a reçu la commande d’un film où le dialogue, parfois très drôle, avec l’artiste en raconte la genèse.

Christian Boltanski au mahJ” / (durée : 16′)© 2018 – fondation Pro mahJ – mahJ – IFB Productions

Le Louvre

Les hommages à l’artiste décédé le 14 juillet 2021 n’ont pas cessé.
C’est ainsi que 21 janvier au 6 février 2022, à l’occasion des Journées Internationales du Film sur l’Art (JIFA 2022) au Louvre, vous pouviez voir un film très différent (1h50), mais tout aussi intéressant « J’ai retrouvé Christian B ». Alain Fleischer, écrivain, photographe et cinéaste l’a présenté lui-même lors de l’inauguration.
«Le tournage de ce film pourrait bien être un des plus longs de l’histoire du cinéma – cinquante ans», entend-on en voix off le réalisateur. Car de 1969 à 2019, il a suivi Christian Boltanski, dans son atelier, ses expositions. Une sorte de compagnonnage d’artistes.
Cette vidéo prenante, assez proche du document ethnographique appliqué à une seule personne, et permettant d’entrer dans la démarche de l’artiste, commence après une vingtaine de minutes  de présentation des JIFA (que l’on peut passer). La vidéo est disponible jusqu’au 6 février 2022 sur la plateforme du Louvre.

Ombre de Christian Boltanski
Ombre de Christian Boltanski

Visionner : J’ai retrouvé Christian B. de Alain Fleisher

Le clown

Enfin, un récent article sur Saint-Merry Hors-les-Murs, offre une analyse d’œuvres anciennes et troublantes de Christian Boltanski, (1974), autour d’une figure détournée par l’artiste : le clown.

400 boltanski-goodman-marian-paris-1_large
Christian Boltanski. Pleure de rire

Lire : « Le clown à “Bethléem…” et ailleurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.