La richesse et la vie de nos communautés chrétiennes, c’est de se rassembler. Ceci est tellement vrai qu’autrefois,  c’était péché mortel de ne pas se retrouver chaque dimanche à la messe ! L’Église exprimait ainsi cette intuition : sans se rencontrer et sans se nourrir, régulièrement et ensemble, de Jésus et de sa Parole, nous risquons de nous anémier et de mourir.

Et voilà que l’imprévu nous a obligé  à  réagir : d’abord le Covid a rendu impossible la préparation collective habituelle de la célébration du dimanche, ensuite ce même Covid nous a empêché la participation à une messe en présentiel le dimanche matin, et enfin, comble, l’évêque Michel Aupetit nous interdit de célébrer….

Il nous a donc fallu inventer. Comment faire, distants que nous étions du fait du confinement, mais bénéficiaires d’un nouvel outil extraordinaire à découvrir, l’internet ?

Pour ce faire, même dans l’impossibilité d’une rencontre physique, nous nous sommes retrouvés à quatre personnes, convaincus que la Parole et le pain partagés ont fait et font la communauté de Saint-Merry. Il n’y a donc pas de secret : ce sera, vu les difficultés du moment, le partage de la Parole, le rassemblement autour de Jésus, qui, fondamentalement,  pourra permettre à cette communauté de continuer de vivre, de se ressourcer, de rayonner. Se donner un temps et un lieu, virtuel cette fois, pour écouter, “mâcher” et “assimiler” la Parole. Internet pouvait être cette chance.

Là a vraiment commencé l’aventure : après le 27 février 2021, la communauté se retrouve les lundis soir, en vidéo, à quatre personnes minimum, souvent, heureusement, à huit ou dix, – et même à dix-sept une fois ! – pour se confronter aux textes du dimanche suivant, partager sur ce qu’ils nous disent et construire, parfois laborieusement, mais toujours d’une façon féconde et joyeuse, la rencontre du dimanche suivant.

Cette préparation du lundi est vécue comme un moment très riche, qui permet d’approfondir les textes en osant dire nos incompréhensions, nos réticences, nos émerveillements. C’est une vraie nourriture, certains ont même dit : “c’est encore plus riche que le dimanche matin, quand nous partageons à cinquante ou soixante personnes”.

Le fruit de cette préparation est proposé le dimanche suivant, en visio, à toute la communauté et aux visiteurs du site qui le désirent . Ce temps de partage veut se situer dans la continuité et le renouvellement le plus inventif et expressif possible de nos messes du dimanche à Saint-Merry.

À cette rencontre, nous nous retrouvons, environ une cinquantaine, à visages découverts, sans masques, avec nos prénoms : nous écoutons la Parole proposée et relue par les participants de la préparation, soutenue par des photos, de la musique et des chants. Nous la partageons, y réagissons, prions ensemble, portons les intentions confiées.

Merveille que ces rencontres lumineuses qui, depuis bientôt deux ans, continuent d’exister, de nous rassembler autour de cette Parole comme au puits de Jacob, et nous permettent, ensemble, d’actualiser  notre foi et de nous renvoyer au monde pour lequel nous sommes tous faits.

Nous avons la joie de redonner corps à tous ces visages lorsque nous nous retrouvons une fois par mois à Notre-Dame d’Espérance. Corps télévisuel,  corps physique, corps mystique… Oui, notre communauté est bien vivante. Jésus-Christ et sa Parole en sont le cœur !

Jean-Luc Lecat

Jean-Luc Lecat

Licencié en philo universitaire et en théologie, professeur de philo en terminale pendant 10 ans, 20 ans responsable de formation en disciplines générales (français et maths) pour le personnel ouvrier de l'Assistance Publique de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.